Quatre braconniers condamnés à 8 mois de prison ferme

braconnage
Tortue verte femelle retournée sur le dos par les braconniers ©Oulanga na Nyamba
Ils étaient jugés en comparution immédiate, ce lundi, après avoir été interpellés en flagrant délit le 28 mai dernier.

Au cœur de la nuit, samedi 28 mai, les équipes de lassociation Oulanga na Nyamba sont en veille sur les plages de Petit-Terre. Depuis peu, en lien avec le début de la saison des pontes, de nouveaux cas de braconnage sur la plage de Titi Moya sont signalés.

Cette nuit là, quatre braconniers sont observés en train de trainer une tortue dans un coin sombre de la plage. Immédiatement alertée par l’association, la gendarmerie maritime intervient. Les quatre personnes sont interpellées, la tortue, elle, est sauvée. "Elle allait être tuée et découpée pour être consommée ou vendue le lendemain" annonce l'association. 

L’affaire est passée en comparution immédiate lundi 30 mai 2022, au Tribunal de Grande Instance à Mamoudzou. Les 4 braconniers ont été condamnés à 8 mois de prison ferme avec mandat de dépôt pour trois dentre eux ainsi que 1000 euros de dommages et intérêts par association partie civile ainsi que 300 euros pour le remboursement des frais d’avocat.

Selon l'association Oulanga na Nyamba, "la motivation associative et la collaboration des acteurs du Pacte a une nouvelle fois été payante." ajoutant que "Les résultats du Pacte de sauvegarde des tortues marines sont aujourd’hui concrets et visibles : le braconnage a significativement diminué sur les plages surveillées par Oulanga na Nyamba."