publicité

Revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le
COMORES
Une affaire de non-respect du ramadan dont la presse et les réseaux sociaux font leurs choux gras en ce moment. C’est l’histoire d’un professeur de philosophie pris en flagrant délit en train de batifoler à la plage avec une de ses élèves. Soit disant ils devaient se voir pour qu’il l’aide à réviser pour ses examens, mais les révisions ont été poussées un peu plus loin que ne le tolère la morale religieuse. Ils ont été dénoncés et arrêtés en flagrant délit par la police. Cela s’est passé à la plage de Hantsindzi au nord de la Grande Comore.
Les deux amants ont été présentés au tribunal qui les a condamnés chacun à 2 mois de prison dont 8 jours fermes, et 25 000 francs comoriens d’amende chacun, soit 50€ - ce qui représente une somme considérable aux Comores.
Il s’agit de l’application de la loi qui – surtout en période de Ramadan – épouse  les contours de la charia.
Sur les réseaux sociaux, il y a beaucoup de commentaires sur ce fait divers… Et d’autres aussi. Il y a aussi un couple dénoncé par une voisine alors qu’ils se donnaient du bon temps à domicile avant l’heure de la rupture du jeûne. Ils encourent aussi une peine de prison. Il y a également le cas de jeunes gens qui fumaient consommaient de l’alcool. Ils ont été interpellés ;
Certains déplorent l’absence de liberté ; d’autres applaudissent au contraire ces décisions.
 
MADAGASCAR
La « dame Claudine », comme on l’appelle dans la presse malgache, continue de faire couler beaucoup d’encre. Les journaux évoquent le transfert de la femme d’affaire Claudine Razaimamonjy, proche du président,  d’une prison d’Antananarivo vers Manjakandriana, une commune plus tranquille de la province de la capitale. Une commune avec un prison beaucoup plus cool où un espace aurait été spécialement aménagé pour elle. Mais d’après les journaux « Midi Madagascar » et « l’Express », elle a déjà quitté cette prison – pourquoi ? parce que vendredi dernier « des employés d’une société privée s’y sont rendus pour installer sur le toit de la chambre de détention une antenne Canalsat ». Le chef d’établissement de la prison a refusé cette installation qui risquait de faire désordre dans son établissement.
Donc « Dame Claudine » a finalement été logée dans une villa non loin de la prison, appartenant à un cacique du parti au pouvoir, où elle bénéficie non seulement de CanalSat mais aussi des services de petit personnel dont un cuisinier. Selon « L’express », elle n’est pas gardée par du personnel pénitenciaire mais par deux policiers. Bref des conditions de détention qui ne risquent d’émouvoir les associations de défense des Droits de l’Homme. Mais le syndicat des magistrats ne décolère pas devant ces aménagements de peine qui n’ont pas du tout été décidés par une instance judiciaire. Elle est censée être en détention, et non pas en résidence surveillée ; en attendant son procès qui pourrait ne pas avoir lieu avant 2018.
Que se passera-t-il en 2018 ? Une nouvelle élection présidentielle. Si le président actuel Hery Rajaonarimampinina n’est pas reconduit, on ne donne pas cher du confort dont bénéficie actuellement la prévenue.
 
A propos des présidentielles malgaches justement, le parti au pouvoir le HVM vient de tenir ses assises à Tuléar où le mot d’ordre est « on ne change pas une équipe qui gagne ». La campagne pour la reconduction au pouvoir est lancée.
 
Par ailleurs le Pôle Anti Corruption de la justice malgache a du mal à recruter des magistrats, selon « l’Express ». Les candidats ne se bousculent pas au portillon pour faire partie de cette branche de la justice qui a fort à faire en ce moment. Les conditions requises sont draconiennes, outre 5 à 10 ans d’expérience les candidats doivent faire montre « d’une capacité à travailler sous tension, à résister aux différentes pressions et interventions, une bonne condition physique, une disponibilité pour des déplacements fréquents et une intégrité avérée ». Bref ce sont de postes à risques vers lesquels les magistrats malgaches ne sont pas nombreux à se diriger.

LA REUNION
Tous les journaux évoquent une grosse affaire judiciaire en cours, celle de l’attribution des marchés publics pour la construction de la nouvelle route du littoral. On l’appelle la NRL, cette route à plus d’un milliard et demi d’Euros qui doit relier par un viaduc au dessus de l’océan les villes de St Denis et la Possession.
Quatre personnes ont été placées hier en garde à vue dont un élu de la Région, Dominique Fournel en charge de ce dossier.
Toutes ces personnes sont entendues par les gendarmes et par des enquêteurs du pôle financier venus de Paris.
L'enquête avait débuté en 2014 à l'initiative du parquet de Saint-Denis mais elle a été reprise à zéro en juin 2015 quand le dossier a été transmis au PNF. Pour Me Emmanuel Daoud, l'un des avocats de la Région présent hier dans l'île, "le PNF considère que la première année d'enquête par le parquet de Saint-Denis n'aurait pas servi à grand-chose ".

MAURICE
Le quotidien « le Mauricien » annonce que la compagnie aérienne nationale enregistre d’excellents résultats financiers : « Des profits après-impôt de 26,9 millions d'euros. Dans les milieux de la compagnie, on se réjouit de cette performance, qui constitue la meilleure depuis la création d'Air Mauritius il y a une cinquantaine d'années. Le résultat de 2016/2017 représente une progression de 67% par rapport à l'exercice 2015/2016.
 il y a à peine deux ans (2014/2015), Air Mauritius se retrouvait en difficulté avec des pertes de 23,7 millions.
La compagnie a déjà annoncé le rajeunissement de sa flotte avec l'arrivée de deux Airbus A 330-900neo l'année prochaine. Ces deux appareils viendront d'ajouter aux six Airbus A350-900 déjà commandés. Ceux-ci seront notamment dotés de système de divertissement et de Wi-fi,
Pour ce qui est des dessertes, Air Mauritius évoque un renforcement du réseau sur Londres et Singapour, l'introduction d'une desserte sur Amsterdam, sur Genève ainsi que le lancement d'une liaison biquotidienne sur Pierrefonds, La Réunion. S'agissant des vols vers la Chine, il est question également de les renforcer.
 

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play