publicité

Revue de presse régionale

  • Par Chamsudine Ali
  • Publié le , mis à jour le
Un nouveau record de trafic pour l'aéroport de La Réunion- Roland Garros

L’aéroport de Gillot  a accueilli 2 293 042 passagers en 2017. La progression globale du trafic s’établit à 8,8% sur l’année.
On note une forte croissance du trafic sur l’axe métropole-Réunion. Près de 1, 3 millions de personnes ont voyagé sur cet axe en 2017, la hausse s’est accélérée au mois de juin avec l’arrivée de la compagnie à bas-coût « French-Blue ». Il y a maintenant 5 transporteurs entre Paris et la Réunion.
Plusieurs destinations régionales concourent également à ce record d’activité : notamment Madagascar (plus de 22 500 passagers supplémentaires, + 17,2% par rapport à 2016),  et l’Afrique du Sud (plus de 9 000 passagers supplémentaires, + 44,3%).

A la Réunion toujours, on n’en finit plus de recenser les nombreux dégâts causés par la tempête Berguitta.
Des sols ravinés, des exploitations maraichères détruites, des installations d’élevage dévastées. Les dégâts se concentrent surtout dans le sud et le sud-Est de l’île. Le JIR montre l’élevage de poulet d’un agriculteur de Grand Coude dans la région de st Joseph ; 14 000 volailles sont mortes dans une inondation. Le préjudice est évalué à plus de 70 000 euros. Le maire de St Joseph en appelle à la solidarité nationale.

La presse malgache revient sur le grand rassemblement des chrétiens protestants dimanche dernier. Un rassemblement qui a reçu la visite de deux prétendants à la présidentielle.

Il s’agissait du rassemblement de la FJKM, la fédération des églises protestantes, une institution incontournable qui fait la pluie et le beau-temps à Madagascar. Ce rassemblement avait lieu sur le grand stade de Mahamasina dans la capitale malgache. Le président Hery Rajaonarimampianina qui sera candidat à sa succession à la fin de l’année, et son principal rival l’ex président Marc Ravalomanana sont venus y assister.
« C’est à un véritable bain de foule auquel le premier et le second ont eu droit »  - écrit le journal « Midi-Madagascar » -  « ils ne se sont pas privés de serrer les mains des uns et des autres. Ils ont pu mesurer leur pouvoir de séduction respectif auprès de cette population chrétienne. On ne peut cependant  pas s’empêcher d’y voir une sorte d’arrière pensée en prévision de la future élection présidentielle. L’ancien président Marc Ravalomanana jouit d’un capital sympathie important, au sein de la FJKM. L’actuel chef de  l’Etat ne tient pas à lui laisser le champ libre et veut marquer sa présence à cette occasion » conclut le quotidien malgache. 

Madagascar annonce la mise en place prochaine du visa électronique pour les visiteurs étrangers.

De plus en plus de pays dans le monde délivrent ainsi des visas payés directement sur internet. On remplit le formulaire en ligne, on paie avec sa carte de crédit et on reçoit un code-barre qu’il suffit de présenter à la frontière, soit imprimé sur une feuille de papier, soit sur l’écran d’un téléphone portable. Cela va beaucoup plus vite à la frontière, on ne fait plus la queue aux guichets, et surtout cela permet de contrôler en temps réel les entrées de devises par la vente de visas. Les autorités malgaches ont annoncé l’entrée en service prochaine de ce système ; sans préciser de date pour le moment.  

Inquiétude à l’Ile Maurice, on y pêche de plus en plus souvent des requins dans les lagons.

Le journal « Le Mauricien » publie la photo de la dernière prise d’un pêcheur à Grand-Gaube : un requin tigre de deux mètres de long – une espèce particulièrement dangereuse – capturé à proximité du rivage. A proximité surtout d’une ferme d’élevage aquacole ; ce qui fait penser que l’aquaculture attire les requins. L’ile Maurice est pour le moment épargnée par les attaques de requins contrairement à la Réunion. Il convient surtout d’éviter cette menace. Cela pourrait coûter très cher au florissant tourisme mauricien qui est essentiellement balnéaire.

En Tanzanie enfin, une mesure rare et sévère : une chanteuse se voit interdite de spectacle pendant 6 mois.

Il s’agit de la chanteuse Susan Michael plus connue sous le nom de « Pretty Kind ». Le ministre de la culture juge que ses prestations sont obscènes, et particulièrement une chanson intitulée en swahili « Dudu Washa » que l’on peut traduire par « bouge-le ». Que s’agit-il de bouger ? Eh bien c’est son postérieur assez imposant qu’elle fait rouler de manière spectaculaire. Donc interdiction pour six mois. La chanteuse a déjà présenté ses excuses disant qu’elle ne recommencerait plus, à la déception de ses fans. Mais l’interdiction de six mois reste valable.


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play