publicité

Revue de presse régionale

  • Bruno Minas
  • Publié le , mis à jour le
COMORES - MAYOTTE
La question de Mayotte reste le sujet central du débat politique aux Comores en ce moment. Un parti proche de la majorité propose une « cogestion » avec la France.


Il s’agit du Radhi, le Rassemblement pour une alternative de développement harmonieux et intégré. Le parti vient de réélire son secrétaire général Houmed Msaidié, ancien ministre proche du président Azali. Houmed Msaidié affirme que dans l’affaire de Mayotte, « il faut tenir compte des intérêts des comoriens, mais aussi des mahorais et de leur référent : la France ». « Le parti exhorte l’Etat comorien et l’Etat français à se surpasser pour se mettre à la hauteur de l’enjeu ».
Il propose d’innover dans « cogestion » négociée de Mayotte entre l’Union des Comores et la France.

COMORES
Les conditions de détention à la prison de Moroni sont inhumaines. Elles sont depuis longtemps dénoncées. Des avocats ont décidé de se mobiliser.


Maître Baco, du barreau de Moroni,  annonce un concert à la fin du mois pour récolter des fonds afin d’améliorer la prison. La prison de Moroni est dans un tel état de saleté que « même les rats ne s’y aventurent plus » écrit le site « Comores Infos ». Il y a quelques mois les personnels de la prison ont fait grève pour qu’on leur donne du matériel permettant de creuser et construire des sanitaires.

MADAGASCAR
A Madagascar, offensive de charme de l’ancien président candidat Andry Rajoelina auprès de l’Eglise Catholique.


Andry Rajoelina et son épouse ont participé à une grande cérémonie le week-end dernier pour poser la première pierre d’un nouveau vicariat de l’Eglise Catholique dans la région d’Antananarivo ; des travaux que l’ancien couple présidentiel finance. Cela devrait lui apporter des soutiens du côté des catholiques, alors que l’autre ancien président Marc Ravalomanana lorgne plus sur la puissante organisation de l’Eglise protestante FJKM. Le soutien des églises des deux familles de la chrétienté est primordial à Madagascar pour gagner la présidentielle à la fin de l’année. Le président sortant  Hery Rajaonarimampianina est, lui, plutôt en difficulté sur le terrain religieux, sa politique ayant été critiquée par les chefs religieux des deux bords.

LA REUNION
A l’Ermitage, à l’ouest de la Réunion, la destruction dimanche de plusieurs restaurants de plage fait encore la une de l’actualité.


Dimanche des manifestants s’en sont pris aux paillottes, ces restaurants de plage qui empiètent illégalement sur l’espace public. Autant leur implantation est illégale, autant leur destruction sauvage l’est aussi. Un homme qui avait cassé des installations à l’aide d’une masse a été placé en garde à vue. Des employés de ces restaurants envisagent de porter plainte. Ils se disent traumatisés par l’irruption violente de manifestants hostiles alors que les restaurants étaient pleins de clients, notamment de touristes qui déjeunaient en famille. Les manifestants reprochent à la préfecture et à la mairie de n’avoir rien fait contre ces terrasses qui occupent la plage publique. Le site de Réunion la 1re diffuse des vidéos de ces incidents qui ont secoué les plages de l’ouest dimanche.


L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play