Rivo Rakotondravelo : " Les collègues peuvent exercer leur droit de retrait "

zakweli
Rivo Rakotondravelo
Rivo Rakotondravelo ©Mayotte la 1ere
Invité de Zakweli ce lundi matin, le secrétaire départemental du syndicat enseignant SNUIPP a déploré que les préconisations nationales ne soient pas suivies à Mayotte.
« Nous avons des textes qui disent qu’il faut fermer un établissement dès l’apparition de 3 cas de Covid-19, or ici ce ,’est pas le cas. Nous assistons à un détournement des consignes nationales ».
« Nous sommes d’accord pour que les écoles ouvrent, mais pas à n’importe quel prix ».


Rivo Rakotondravelo dénonce des carences dans la distribution des masques aux personnels enseignants et dans le nettoyage et la désinfection des classes.

Nous avons des écoles qui sont nettoyées seulement une fois tous les quatre jours. Dans ce cas les collègues peuvent exercer leur droit de retrait.

Rivo Rakotondravelo

Il déplore aussi les coupures d’eau dans les établissements. Le leader syndical reconnait toutefois que le Recteur Gilles Halbout montre une « volonté de faire » ; « mais cela ne suffit pas » dit-il.
Rivo Rakotondravelo l'invité de Zakweli du 7 septembre
Les Outre-mer en continu
Accéder au live