mayotte
info locale

Une semaine sociale potentiellement tendue

france
manifestation

Le début de semaine s’annonce musclé avec plusieurs mouvements sociaux prévus. Certains se poursuivent, d’autres démarrent.


D’abord la grève à la Sogea/SMAE, on entame la quatrième semaine de mobilisation dans les deux entreprises du groupe Vinci. Vendredi, pour la première fois, direction et grévistes se sont rencontrés au SIEAM ( syndicat intercommunal des eaux et assainissement de Mayotte ) à la demande de ce dernier. Les deux partis doivent se retrouver ce lundi. En revanche c’est le statu quo  du côté de la Sogea.
 
Les enseignants du premier degré, eux aussi, poursuivent leur mouvement à l’appel du SNUIPP FSU. Ils appellent d’ailleurs les enseignants et le personnel non enseignants à se retrouver au vice rectorat ce lundi à 8h.
 

Pour les mouvements sociaux qui débutent : d’abord  à la mairie de koungou.

L’intersyndicale décide d’entamer  une grève illimitée notamment pour défendre certains agents mis aux placards depuis plusieurs années selon le préavis de grève. D’autres revendications sont également au programme comme la fin des discriminations ou des intimidations ou encore pour le versement de certaines primes aux agents .  
manifestation
 

Toujours ce lundi 1er avril. Le concessionnaire SMCI, aussi, débute un mouvement de grève à l’appel de la CGT Ma.

On retrouve en tête de liste des revendication , le respect du personnel par la direction, l’application de la grille salariale de la Convention collective nationale automobile ou encore la réintégration et l’arrêt de toutes procédures de sanctions pour un des salariés.

Enfin ce mardi 2 avril ,  c’est du côté du STM ( service des transports maritimes ) qu’il faudra se tourner, cette fois à l’appel du syndicat FO suite au non respect des engagements pris par le DGS du département en décembre dernier.  On retrouve également parmi les revendications , le réaménagement des gares de Petite-terre et de Mamoudzou 
 
Publicité