Seychelles : Un panier de crabes très convoité

océan indien
Crabe et piège boîte à crabe
©Eddy M. Golabkan
On observe les crabes de terre dans le but de développer un élevage lucratif

L’Administration des Pêches aux Seychelles a lancé une étude d’un an sur le comportement et la reproduction des gros crabes qui vivent dans la vase des mangroves. Pour l’heure ils sont pêchés de manière occasionnelle et vendus le plus souvent aux restaurants à près de 30 euros le kilo, alors qu’il y aurait moyen de les élever et d’en produire beaucoup plus.

On regarde du côté du Kenya où la technique consiste à les capturer petits, les enfermer dans des cages individuelles où ils sont engraissés jusqu’au poids désiré. Cependant cette technique nécessite beaucoup d’espace et aussi d’être à l’ombre car ces crabes n’aiment pas le soleil qui les fait maigrir.

On regarde aussi du côté de l’Asie, où existent de véritables fermes de crabes. Ils sont mis ensemble et classés dans des enclos, où tous les crabes sont de la même taille afin que les gros ne mangent pas les petits.

Pour mener cette étude quelques crabes ont été bagués pour suivre leur évolution, les pêcheurs qui, par hasard, les attraperaient sont priés de les laisser en liberté.