Le village de Combani coupé du reste du territoire par des barrages érigés tôt ce lundi

social tsingoni
Les mamans du village réclament un cimetière dans leur village
Les mamans réclament un cimetière dans leur village ©HSH

Les principales entrées du village de Combani au centre de Mayotte sont bloquées par des barrages érigés très tôt ce lundi matin par les habitants. Surpris, les automobilistes en provenance du sud ou du nord arrivés sur les lieux ont rebroussé chemin.

A chaque rentrée scolaire son lot de désagréments. Ce lundi 11 janvier, les barrages ont été érigés à Combani. Ce village, du centre de l’île est stratégiquement placé. C’est un lieu de passage obligé pour les automobilistes voulant éviter les embouteillages pour rejoindre Mamoudzou. Ils sont nombreux à emprunter cet itinéraire tous les matins pour rejoindre la commune chef-lieu. La circulation est paralysée entre Combani et Miréréni. Les grilles sont découvertes, rendant toute circulation impossible.

Tous les caniveaux du village sont découverts pour empêcher toute circulation
Tous les caniveaux du village sont découverts pour empêcher toute circulation ©HSH

Une situation qui n’est pas sans conséquences ; en effet, les élèves n’ont pas pu se rendre dans leurs établissements scolaires. Les administrations et autres commerces sont fermés.

Commerces et administrations fermés
Commerces et administrations fermés ©HSH

Ce matin, les autorités municipales disent ne pas comprendre les raisons de ce blocage. Les mamans qui sont sur place, munies de banderoles réclament un cimetière dans leur village, pour éviter d’enterrer leurs morts dans le village voisin de Miréréni. Les deux localités de la commune de Tsingoni sont en conflit ouvert depuis plusieurs mois.

Une réunion est prévue ce jour entre l’équipe municipale et les mamans pour tenter de trouver une issue.