Mohamed Bacar : « La population est en guerre contre les délinquants »

zakweli tsingoni
Mohamed Bacar
Vice-président de l'Association des maires de Mayotte, Mohamed Bacar sera une figure incontournable des élus municipaux du prochain mandat allant jusqu'en 2026. ©Mayotte la 1ère

Le maire de Tsingoni, Mohamed Bacar, était l’invité de Zakweli ce vendredi.  

L’élu a d’abord dressé un tableau dramatique de la situation sanitaire : « le virus fait des ravages sur notre territoire » dit-il, « je suis d’accord avec le confinement général. Nous devons préserver notre santé, rester à la maison, respecter les consignes et nous faire vacciner ».

S’agissant de l’insécurité dans sa commune, Mohamed Bacar affirme que « des plaintes ont été déposées contre des délinquants. Elles sont restées lettre morte ». Selon le maire de Tsingoni, « il n’y a pas de conflit entre Combani et Mirereni, il y a seulement des délinquants qui font croire qu’ils protègent leur village ».

Le maire de Tsingoni assure, par ailleurs, que le conseil municipal va se réunir « d’ici dimanche pour étudier l’implantation d’un nouveau cimetière à Combani ». Il affirme enfin que le nouveau « village » en train de se construire entre la retenue collinaire et Mirereni sera démantelé : « nous allons demander la destruction de ces bangas ».