Sécurité, les habitants de Mroalé se prennent en main

sécurité tsingoni
Les bénévoles du conseil citoyen de Mroalé
Les bénévoles du conseil citoyen de Mroalé
Ils sont une cinquantaine à patrouiller à tour de rôle chaque soir dans les rues de Mroalé, village de la commune de Tsingoni. La décision a été prise à la suite du dernier fait divers, celui de trop, survenu à la veille de l'Aïd el-Fitr en mai dernier.
 
Ce jour-là, des jeunes ont agressé des personnes gratuitement, dégradant des véhicules à leur passage. L’association Action pour la Sécurité de Mroalé, a été un mois après ces faits. Pour Issoufou Mahamadou, président de l'association, il est plus que temps de se réveiller ; d’où la mise en place des patrouilles. Tous les soirs, les membres débutent les rondes à dix-huit heures :

« on surveille, on s'est procuré des Talkies walkies. On a aussi des sifflets pour prévenir les autres et prévenir tout le monde au cas où. On travaille aussi avec à la police municipale, histoire de délimiter notre périmètre d’intervention. Notre association œuvre pour la prévention et la sensibilisation »,

explique Issoufou Mahamoudou.

 
conseil citoyen de Mroalé

Les membres de l’association consignent tous les actes observés dans un cahier ; support qu’ils remettent ensuite la police municipale à la gendarmerie. Et en deux mois, l’association dénombre vingt-six faits.
Ces patrouilles sont en tout cas saluées par la population :

« ces gens-là sont des bénévoles ; nous autres, nous sommes rassurés parce que depuis deux mois, il y a une grande différence. On voit que les jeunes ne restent plus aussi tard dehors. Certains à rentrent chez eux à la tombée de la nuit. On va dans le bon sens ».

un habitant du village


Mroalé qui sert même d’exemple dans la commune. À tel point que d'autres villages pensent également à créer leur propre association et commencer les patrouilles nocturnes pour ramener plus de sécurité et de sérénité dans les différentes localités de la commune.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live