Une campagne de sensibilisation tous azimuts

coronavirus
Borne fontaine
©ALI Cham

L’ARS et la CRESS en collaboration avec une association villageoise, 976 prévention et sécurité, mènent une campagne de sensibilisation aux gestes barrières autour des bornes fontaines : de l’eau contre l’application du protocole.

A Mayotte tout est fait pour inciter la population à respecter les  gestes barrières dans le cadre de la lutte contre la pandémie de la Covid 19.

C’est ainsi que le rampes d’eau gratuites qui avaient installées lors de la première vague du corona virus sont réactivées. L’opération a lieu toutes les fins d’après-midi, quand bien évidemment, il n’y a pas de coupure d’eau. Il ne s’agit pourtant pas d’une campagne de distribution d’eau gratuite.

« C’est une campagne de sensibilisation aux gestes barrières. Le demandeur doit venir avec ses récipients, mais il doit surtout porter un masque. Et nous, nous lui demandons de se laver les mains et c’est seulement après qu’il pourra remplir ses jerricans. »

Massoundi Madi

Dans des localités, des habitants refusent d’appliquer le protocole sanitaire arguant que cette exigence est nouvelle par rapport à la première vague. C’est ainsi qu’à Hamouro, la distribution avait été interrompue momentanément afin que tout le monde comprenne le but de la campagne et son déroulement.

Il arrive que des personnes n’aient pas de masque, tout simplement. Dans ce cas, les bénévoles de lui en offre exceptionnellement.

Le matériel est fourni par l’agence régionale de santé, ARS et la chambre régionale de l’économie sociale et solidaire, CRESS. Aucun public particulier n’est visé dans cette campagne, selon les bénévoles qui étaient lundi dernier à la borne publique de Bandrélé, même s’ils reconnaissent que ce sont dans les villages à forte population en situation de précarité où la demande est plus forte.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live