L'UNSA Police présente ses revendications au sénateur Thani Mohamed Soilihi

politique
Badrou Ali secrétaire départemental de l'UNSA Police
Badrou Ali souhaite que lMayotte soit plus attractive pour les policiers en poste dans l'Hexagone. ©Hassadi Razafitseheno
Le syndicat des policiers UNSA Police a été reçu par le sénateur Thani Mohamed Soilihi où il a exposé ses doléances ô combien nombreuses, notamment les conditions de travail et le manque de moyens humains et matériels pour l’exercice de leur métier.
 
De la mise en place à Mayotte de la DTPN, la Direction territoriale de police nationale à l’insécurité en passant par l’attractivité d’autres fonctionnaires de police chez nous, plusieurs thématiques ont été passées en revue y compris les moyens matériels mais aussi humains en permettant par exemple, le retour au pays des policiers mahorais évoluant en métropole.

"On a besoin des fonctionnaires mahorais." Badrou Ali, secrétaire départemental de l'UNSA-Police



Les conditions salariales aussi ont été cœur des discussions.
Le syndicat réclame une égalité de traitement pour tous et surtout, à l’égard des jeunes adjoints à la sécurité.

"Les gendarmes ont un salaire majoré à Mayotte. Les adjoints de sécurité de la police ne l'ont pas." Badrou Ali


Dans le passé, le syndicat UNSA Police s’est déjà confié au sénateur Thani Mohamed Soilihi, il n’a pas été déçu semble-t-il, il espère encore une fois renouveler le succès.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live