Vers une autonomie de la production électrique à Mayotte ?

géographie
BRGM
©BRGM
C’est ce que vise la campagne de relevés géophysiques menée par le BRGM, le bureau de recherches géologiques et minières. Elle reprend un programme démarré en 2005.

C’est autour de la petite-terre que se focalisent les recherches, rien à voir avec les évènements sismiques de ces derniers mois. C’est là-bas que des études ont révélé un fort potentiel géothermal.

Le BRGM souhaite recueillir suffisamment de données concernant les profondeurs du sous-sol de la petite-terre pour pouvoir déceler les zones de forages d’exploration.

Un travail qui demande beaucoup de technicité. Des capteurs électromagnétiques enregistrent différents signaux qui permettent d’engranger d’importantes données afin de constituer une cartographie de la structure du sous-sol.

BRGM : vers la production d'électricité par la géothermie

Pour implanter des forages d’exploration il faut déterminer la circulation des fluides ainsi que leurs températures.

C’est à partir de ces éléments notamment de l’existence de l’eau chaude dans un réservoir géothermique que l’on pourrait se lancer dans la production d’électricité verte et pourquoi pas, tendre vers une autonomie énergétique et en finir avec l’importation du pétrole.