mayotte
info locale

VIDEO: Bilan d’étape dans la prise en charge financière des étudiants et lycéens scolarisés hors de Mayotte.(DPSU,ex DASU)

éducation
COMBO
Ali COMBO DEBRE a dévoilé mercredi au cours d’une conférence de presse un premier bilan d’étape de la Direction des Politiques Scolaires et Universitaires (DPSU)ex DASU qu'il dirige depuis 2 ans en matière de prise en charge financière des étudiants et lycéens scolarisés hors de Mayotte.
Politique volontariste du département

Ali COMBO DEBRE a tenu d’emblée à rappeler que le dispositif d’aides aux étudiants hors de Mayotte est une politique volontariste du département bien qu’il ne s’agisse pas d’une compétence obligatoire.
Il s’adresse aux jeunes mahorais bénéficiaires de la bourse nationale. C'est un complément qui a vocation à compenser les frais supplémentaires liés à l’éloignement de la famille.
 
Un effort financier considérable

La DPSU indique, dans un communiqué, que ce dispositif a concerné environ 3406 étudiants pour un budget de 8,2 millions d’euros et 561 lycéens pour un budget de 2,7 millions d’euros pour l’année 2016.
A ce jour, le total cumulé de l’ensemble des dépenses correspondantes à cette charge financière depuis 2004 s’élève à 125 126 370 euros.
LIRE LA SUITE DE L' ARTICLE APRES LE REPORTAGE VIDEO DE ABDALLAH DAMALLAH ET DANIEL ABDOU CI-DESSOUS
©mayotte
Versement régulier des bourses

La DPSU, ancienne DASU s'est équipée à la rentrée 2015 d' un nouveau logiciel(PROGOS) qui permet la saisie des dossiers de bourse en ligne, la visualisation de l' état du dossier permet, même à l' étudiant de suivre les paiements en ligne.
En 2017, tous les versements de bourses sont automatisés et régulièrement payés tous les mois.

Accompagnement des lycéens et des étudiants dans les démarches.

La DPSU indique aussi que depuis 2007, le dispositif d’accompagnement des lycéens et des étudiants dans les premières démarches et pendant tout leur parcours scolaire ont été mis en place afin d’améliorer leur insertion dans leur environnement. Des conventions tripartites entre le vice rectorat, le département et les académies métropolitaines permet à 10 médiateurs de travailler dans les rectorats afin d’accompagner les étudiants...
En 2017, une convention a été signée avec l’Institut national des sciences appliquées(INSA) de Lyon.
BOURSE

Un bilan d’étape satisfaisant

Le président de la COBA, Ali COMBO DEBRE dresse un bilan d'étape satisfaisant des 2 années passées à la tête de la DPSU ex DASU.

"On a constaté globalement une amélioration dans la réussite de nos étudiants. Ca nous renforce au niveau du département et c’est ce qui a motivé la décision du président du Conseil départemental, Soibahidine IBRAHIM RAMADANI à maintenir ce dispositif. On fait en sorte que la DPSU puisse être un baromètre au niveau du département mais aussi un élément qui puisse accompagner avec efficacité le développement du territoire en répondant aux besoins que nous ressentons à travers les différentes études que ce soit au niveau de monde économique ou au niveau du département pour tout ce qui est matière sociale.", a expliqué Ali COMBO DEBRE.
 
Mettre le paquet sur les filières d’excellence

Le département déplore le turner over interminable des professionnels à Mayotte. Dans l’esprit de la loi sur l’égalité réelle, les autorités veulent faire monter en compétence les étudiants et professionnels pour répondre aux normes liées à l’évolution du statut de Mayotte.

" Aujourd’hui, on a les normes européennes que nous devons absorber. Tout cela demande des compétences spécifiques. C'est pourquoi, nous voulons nous donner des chances, via ce dispositif, de répondre à ces exigences."

"Aujourd'hui, on constate un manque d’enseignants alors qu’on sait que depuis l’année dernière, le vice rectorat recrute au niveau de la licence. Il nous faut donner à ces étudiants recrutés la possibilité de monter en compétences afin qu’ils atteignent un niveau master.", explique encore Ali COMBO DEBRE.
 
BOURSE

Retour sur investissements.

Ali COMBO DEBRE : " Nous nous sommes fait la réflexion suivante : si jamais on a nos étudiants mahorais qui peuvent être recrutés, ça fait déjà un retour à l' investissement, ça fait un jeune au niveau local et on peut avoir quelqu'un à disposition sous le coude pendant au moins dix ans surtout qu' avec l' évolution de la société, avec tous les problèmes de délinquance que nous connaissons plus que jamais, on a besoin des travailleurs sociaux bien formés, on besoin des médecins, nous on ne parle plus de désert médical à Mayotte mais il faut trouver un autre mot, bref, ce sont des discussions qu'il faut ouvrir et des dispositifs qu' il faut trouver pour atteindre ces objectifs."

EMMANUEL TUSEVO DIASAMVU
 
SUR LE MEME SUJET :

Aides aux lycéens et étudiants Mahorais hors Mayotte - 

file:///C:/Users/USER/Downloads/delib_566%20(1).pdf

Bourses non versées : le cri d'alarme des étudiants - mayotte 1ère

https://la1ere.francetvinfo.fr/mayotte/2015/12/01/bourses-non-versees-le-cri-d-alarme-des-etudiants-311043.html
COM


Publicité