publicité

Yousaam, 10 ans, participe à la course de pneus pour la première fois cette année. Armé de l'indispensable pneu et des bâtons il s'entraîne dans la rue devant chez lui, comme tous les gamins mahorais, en prévision de la course. 

Etape 1 : la préparation

Yousaam est dans son jardin. Il prépare son pneu avant d'aller s'entraîner. © Yoram Melloul

Yousaam prépare son pneu dans le jardin. « Il est allé le chercher chez le garagiste avec un cousin », explique Halidi, sa mère. Les explications de Yousaam sont claires, le geste précis : «Il faut mettre de l'eau et du savon dans le pneu. Ensuite bien le faire rouler pour qu'il y ait du savon partout autour. Ensuite on prend des bâtons à la taille du pneu et on le fait glisser.» 

Etape 2 : le pneu

Grâce au savon le pneu est prêt à filer sur le bitume. © Yoram Melloul

Halidi se souvient : « Dans les années 1980 les enfants allaient chercher de l'huile dans les chantiers pour faire mieux glisser les pneus. » Elle évoque beaucoup les premières courses. « Mes premiers souvenirs de la course datent de quand j'avais l'âge de mon fils. Comme il n'y avait pas beaucoup d'infrastructures, et d'endroits pour jouer, les enfants de Mamoudzou se sont mis à courir derrière un pneu. Un jour un instituteur, tout juste arrivé de métropole, les a vu courir. Il leur a proposé de faire une vraie course. »

Etape 3 : L'entraînement

Yousaam, s'entraîne dans la rue devant chez lui, à Cavani. © Yoram Melloul

Inlassablement Yousaam monte et descend la petite pente devant sa maison. « Pour freiner il faut bien appuyer son corps sur les bâtons, mais faire attention à ce que ceux-ci ne cassent pas. » 

Etape 4 : l'espoir

Yousaam s'entraîne sous le regard amusé et attendri de sa mère. © Yoram Melloul

« Ce serait une grande joie qu'il gagne.  Nous avons déjà un gagnant dans la famille, raconte sa mère. Un cousin a remporté l'une des premières éditions, dans les années 1980. Avant même que la course ne soit aussi officielle. C'est une belle tradition mahoraise qu'il faut valoriser. J'espère qu'un jour on organisera une course de pneus sur les Champs-Elysées. »

Etape 5 : L'attente

Le pneu est rangé, prêt pour la course qui aura lieu bientôt © Yoram Melloul

Le soleil commence à se coucher sur Mamoudzou. Yousaam range son pneu, encore plein de liquide vaisselle. Samedi il sera sur la ligne de départ, comme 500 autres enfants, garçons et filles.