nouvelle calédonie
info locale

140 millions versés au Vanuatu pour la construction de son université

monde
convention université vanuatu
Hélène Iekawe, membre du gouvernement en charge de l'enseignement, Philippe Germain, président du gouvernement, Charlot Salwai, Premier ministre du Vanuatu et Jean-Pierre Nirua, ministre de l'éducation du Vanuatu. ©Caroline Antic-Martin/1ère
Ce montant correspond au financement de la première tranche des travaux de construction de la future université du Vanuatu. Ce lundi, une convention de versement a été signée entre Philippe Germain, le président du gouvernement, et Charlot Salwai, le Premier ministre du Vanuatu. 
La future université nationale, envisagée depuis de nombreuses années par la République du Vanuatu, sera bilingue et permettra à de nombreux étudiants vanuatais de se former sur place, notamment dans le domaine de l'hôtellerie et du tourisme. Sa construction est financée à 60% par l'Agence Française de Développement et à hauteur de 24% par le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie. Ce lundi matin, une convention de versement de 140,4 millions de francs a été signée entre Philippe Germain, le président de la Nouvelle-Calédonie, et Charlot Salwai, le Premier ministre du Vanuatu, en présence de Jean-Pierre Nirua, ministre de l'éducation du Vanuatu. Ce versement correspond au financement de la première tranche des travaux de construction. Il s'agit de la dernière étape avant le lancement opérationnel du projet, pour une mise en service envisagée à la rentrée 2020. 

Les entreprises calédoniennes pourront répondre aux appels d'offres


La direction des Achats, du patrimoine et des moyens (DAPM) du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie apportera une assistance à la maîtrise d'ouvrage et sera associée à toutes les étapes décisives du projet : préparation de l'appel d'offres pour le marché d'études, préparation de l'appel d'offres pour le marché de travaux, participation aux commissions d'appel d'offres suivi du bon déroulement du chantier, présence au comité de suivi. Les entreprises calédoniennes via le MEDEF, la CPME ou BTP-NC, seront dont tenues informées du projet et des appels d'offres précise le gouvernement. 
©nouvellecaledonie

 

Publicité