nouvelle calédonie
info locale

"Tribu dans la ville" : le ras le bol de la Mairie de Nouméa

politique
La mairie de Nouméa appelle une nouvelle fois le "Comité 150 ans" à respecter ses engagements. 
La municipalité constate qu’à ce jour et après plusieurs rencontres, aucune initiative n’a été prise pour démonter les cases de la " tribu dans la ville", Baie de la Moselle à Nouméa. L’occupation de l’espace public est devenue illégale, écrit la mairie ce qui n’est pas acceptable,la Ville demande à l’État et au Gouvernement , co-signataires du protocole, de tirer toutes les conséquences d’une telle situation. A la suite de plusieurs rencontres avec le "Comité 150 ans après", en présence de membres du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie et de représentants de l’État, la Ville de Nouméa constate, qu’à ce jour, aucune initiative n’a été prise pour engager le démontage des neuf cases, baie de la Moselle.

"Cette situation est en contradiction formelle avec les accords écrits et signés et la parole donnée par le "Comité 150 ans après". Ainsi, depuis le 1er octobre, l’occupation de l’espace public est devenue illégale, ce qui n’est pas acceptable". Devant une telle situation, la Ville de Nouméa appelle le "Comité 150 ans après" à respecter les engagements qu’il a pris. Par ailleurs, la Ville de Nouméa demande à l’État et au Gouvernement de la Nouvelle-Calédonie, co-signataires du protocole, de tirer toutes les conséquences d’une telle situation.

Construites à l’occasion de la célébration du 24 septembre, ces cases traditionnelles devaient avoir un caractère provisoire et donc être immédiatement démontées après la célébration de la fête de la citoyenneté. Après plusieurs semaines de discussions, parfois houleuses, entre la mairie de Nouméa et le " Comité 150 ans " organisateur de l’évènement, ce compromis avait donc été trouvé...Mais la disparition des cases de la Baie de la Moselle n’est pas du goût de tout le monde, une pétition circule et relance la discussion autour de la " tribu ", installée dans le centre-ville de la capitale calédonienne. Les cases de la Baie de la Moselle sont devenues un sujet de discussion politique.
Publicité