publicité

Comité de pilotage sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie

Ouverture du comité de pilotage sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie. Deux jours durant, élus et responsables politiques réfléchiront sur une question politiquement très sensible : " nationalité et citoyenneté".

  • Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
C’est dans un contexte politique tendu que la question sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie sera examinée pendant deux jours.

L’Union Calédonienne, l’une des principales composantes du FLNKS, a en effet décidé de boycotter cet évènement politique. Un choix partagé par le Parti Travailliste qui a pratiqué aussi la politique de la chaise vide. Le comité de pilotage sur l’avenir institutionnel de la Nouvelle-Calédonie s’inscrit dans le cadre du processus ouvert par l’accord de Nouméa. Il a pour objet de contribuer à la préparation du choix que les responsables politiques auront à définir et les électeurs à trancher lors de la phase de consultation des calédoniens qui sera organisée au cours du quatrième mandat du Congrès, soit entre 2014 et 2018.

Pendant deux jours, des thèmes particulièrement sensibles seront décortiqués avec notamment un gros plan sur la citoyenneté, qui a pour vocation de se transformer en nationalité... Ce comité de pilotage a aussi pour objectif de préparer le prochain Comité des signataires qui doit se réunir à Paris vers le 10 décembre, une information confirmée, il y a quelques jours par Victorin Lurel, le ministre des Outremers.

Ci-dessous, le reportage de Charlotte Risch et Cédric Michaut :
Comité de pilotage 2014

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play

Votre avis nous intéresse !

Nous aimerions savoir ce que vous pensez de notre site.
Cela ne vous prendra que quelques minutes.

Je participe à l'enquête