nouvelle calédonie
info locale

Le thon banni des cantines calédoniennes

santé
La société "Restauration française", chargée des repas dans les cantines scolaires, a annoncé qu’elle ne servirait plus de thon, du fait de leur taux élevé en mercure. Une décision prise au nom du principe de précaution.
C’est l’association écologique "Ensemble Pour La Planète" qui a révélé la contamination au mercure des poissons pélagiques calédoniens.

Suite aux examens d’un couple de personnes âgées, une étude a démontré que les poissons du grand large ont un taux de mercure 18 fois plus élevé que la normale. L’association calédonienne dénonçait depuis plus d’un an le manque de communication sur le sujet de la part des institutions publiques. Le gouvernement avait alors publié une alerte sanitaire sur le problème, dont voici les recommandations :

Pour les populations sensibles (femmes enceintes ou désireuses de le devenir, enfants de moins de trente mois) :

- Il est fortement déconseillé de consommer les espèces suivantes : marlin, espadon, requin, thon bacchi, saumon des dieux.

- Il est fortement conseillé de limiter à un repas par semaine la consommation des espèces suivantes : vivaneau, thon blanc, thon jaune, wahoo.

Pour les consommateurs en général :

- Il est conseillé de limiter à un repas par semaine la consommation des espèces suivantes : marlin, espadon, requin.

Les conclusions de l’étude menée par la Direction des Affaires Sanitaires et Sociales sur le site du gouvernement.

Avec la décision de la Restauration française, c’est une prise de conscience supplémentaire des risques pour la santé. Selon les experts, l’exposition foetale au mercure peut engendrer des séquelles au cerveau ou encore poser des problèmes rénaux.

Ci-dessous, le reportage de Dave Wahéo-Hnasson :

Publicité