nouvelle calédonie
info locale

Calédonie Ensemble: une motion de censure dans la modération

politique
Point presse de Calédonie ensemble
Calédonie Ensemble déposera une motion de censure avant le 15 décembre, pour tenter de provoquer une réélection du gouvernement et pour obliger tous les partis, en particulier le Rassemblement-UMP, à se positionner face à leur électorat.

" plus de responsabilités dans les institutions "

Depuis sa victoire aux dernières élections législatives, Calédonie Ensemble n' a pas cessé de revendiquer plus de responsabilités au sein des institutions "malgré les 45.000 voix obtenues par nos candidats lors du second tour des élections législatives, nous demeurons en effet  écartés de tous les conseils d’administration publics, nous continuons d’exercer des responsabilités subalternes au Gouvernement et nous ne disposons d’aucune représentation au sein de l’exécutif de la Province Sud"  a notamment affirmé Philippe Michel, le secrétaire général de Calédonie Ensemble.

 

Une motion de censure après le Comité des Signataires

Pendant plus de trois heures ce mercredi soir, militants et dirigeants du parti du député Philippe Gomès ont débattu sur le choix à faire pour tenter de provoquer un bouleversement dans les instances dirigeantes de la Nouvelle-Calédonie: pas de démission du gouvernement car Calédonie Ensemble ne souhaite pas se retrouver dans la position du contestataire isolé, pas d'immobilisme non plus car les militants ne comprendraient pas une telle attitude, la seule option possible était donc la motion de censure contre le gouvernement.
Mais pas n'importe comment ont tenu a expliqué les responsables du parti,  la motion de censure sera déposée entre la fin du Comité des signataires et le 15 décembre, afin de ne pas perturber cette réunion annuelle à Paris  entre l'Etat et les responsables politiques calédoniens qui permet d' assurer le suivi de l' Accord de Nouméa.

 

La stratégie de Calédonie Ensemble

En choissisant de laisser un mois de réflexion aux autres formations politiques, Calédonie Ensemble espère aussi changer la donne générale en provoquant un bouleversement des alliances,  qui pourrait notamment contraindre le Rassemblement-UMP à se positionner clairement dans un camp, celui des " loyalistes". Un tel choix mettrait un terme définitif à ce qu'il reste de l'alliance de gestion mise en place au congrès de la Nouvelle-Calédonie, au lendemain des dernières élections provinciales. Avec la motion de censure de Calédonie Ensemble, chaque parti devra se positionner en fonction de son idéologie et donc de son électorat."" En votant la motion de censure, ils décideraient de tourner la page de la coalition. Ils inscriraient alors le pays dans une nouvelle stabilité institutionnelle et un nouvel élan, jusqu’aux provinciales" a déclaré Calédonie Ensemble à l'issue de son conseil politique. Calédonie Ensemble qui semble aussi beaucoup attendre du comité directeur de l'Union Calédonienne qui doit se réunir ce week end  comme en témoigne cette déclaration " l' UC élira ce week-end un nouveau président et deux " courants" s’opposent : l’un est favorable au statu quo et l’autre est favorable à un abandon définitif de la coalition avec le Rassemblement-UMP et le  Parti Travailliste et à un retour à une dynamique FLNKS".

 

La procédure de la motion de censure

Le Congrès peut mettre en cause la responsabilité du gouvernement de la Nouvelle-Calédonie par le vote d’une motion de censure signée par un cinquième au moins de ses membres (c'est-à-dire onze membres). Le Congrès a ensuite l'obligation de se réunir de plein droit deux jours francs après le dépôt de la motion de censure. Seuls sont recensés les votes favorables à la motion de censure, qui ne peut être adoptée qu’à la majorité absolue des membres du Congrès (soit 28 membres). L’adoption de la motion met fin aux fonctions du gouvernement qui continue toutefois d'assurer l'expédition des affaires courantes jusqu'à l'élection d'un nouveau gouvernement. Le choix de la date pour élire le nouveau gouvernement n'est pas juridiquement encadré.
Voilà le cadeau de Noël  qui sera déposé au congrès de Nouvelle-Calédonie par Calédonie Ensemble.

 

Le reportage de Charlotte Mestre et de Cédric Michaut.





 

 
Publicité