nouvelle calédonie
info locale

Cases du Mwâ-Kâ : Le sénat coutumier remet les pendules à l'heure!

politique
Destruction des cases de la Baie de la Moselle. 18
©Nouvelle-Calédonie 1ère. Cédric Michaut
Excédé par l'attitude du collectif "Une Tribu dans la Ville", le Sénat coutumier dénonce l'intransigence d'une minorité et demande la restructuration ou la dissolution du "Comité 150 ans après".
Les images, diffusées sur NC 1ère, du mauvais accueil réservé aux coutumiers par le collectif "une tribu dans la ville" reste, à l'évidence, en travers de la gorge du sénat coutumier. Ses membres rappellent que le 16 octobre dernier, l'assemblée des 8 conseils coutumiers avait demandé au comité "150 ans après" de respecter la parole donnée, autrement dit de démonter les cases pour une réinstallation,  ultérieure et concertée, au Quai Fed. Pour le sénat coutmier, seule l'instransigeance des membres du collectif est responsable du brutal démontage des cases par la Mairie de Nouméa, sous la protection des forces de l'ordre. Le président du Sénat, Luc Wema, déplore les positions extrêmes adoptées et l'attitude "intolérable et inexcusable" de certains kanaks du collectif à l'égard des coutumiers, rappelant que l'existence du sénat coutumier était le fruit du combat mené par le peuple kanak. Et le sénat d'en appeler à la sérénité et au calme tout en demandant, compte tenu des dérapages  récemment intervenus, la restructuration, voire la dissolution du "Comité 150 ans après".


Publicité