CHT : des mesures urgentes...pour les "Urgences"!

santé
Urgentistes
Les hôpitaux ont fourni un effort en matière d'économie budgétaire. Une bonne nouvelle qui s'accompagne d'une aide gouvernementale en faveur des "urgences", avec à la clé une réorganisation complète de ce service.
Le taux directeur, c'est-à-dire la somme versée par le RUAMM et les aides médicales aux hôpitaux, a sensiblement baissé cette année générant l'équivalent de 300 millions CFP d'économie. Cela va de pair avec un net recul du déficit du RUAMM , qui est aux alentours de 2 milliards de francs CFP, au lieu des 6 milliards annoncés, selon la ministre chargée du secteur Sylvie Robineau. Fort de cette avancée,  le gouvernement a proposé d'accorder 100 millions CFP pour la création de 3 postes d'urgentistes, de 3 infirmiers et de 3 aides soignantes supplémentaires. Un premier pas vers la réforme des urgences.  A terme, le regroupement des cliniques de Nouville, de l'hôpital de Koné et du médipôle de Koutio impliquera un partage de la gestion des urgences, et donc du service de nuit, divisant en cela par trois l'actuelle affluence qui a poussé dernièrement les urgentistes à se mettre en grève.

Karine.Boppdupont@francetv.fr (avec GLB)

Sylvie Robineau, membre du gouvernement chargée de la Santé, interrogée par Brigitte Whaap





Les Outre-mer en continu
Accéder au live