"Manif pour tous" en Nouvelle-Calédonie: 300 personnes pour dire non au mariage homosexuel.

politique
manif pour tous
©NC 1ère
Faible mobilisation en Nouvelle-Calédonie pour défendre les valeurs traditionalistes, réaction aujourd'hui de l'association  "Homosphère" qui demande le respect des valeurs républicaines.
 A Paris, avec 340.000 manifestants au pied de la Tour Eiffel selon la police, et 800.000, selon les organisateurs, la manifestation contre le mariage homosexuel a largement dépassé l'objectif fixé. 
 
Mais le gouvernement n' a pas fléchit pour autant en réaffirmant que "sa volonté reste intacte".
 
Samedi, Nouméa a été la première ville de France à manifester, environ 300 personnes se sont rassemblées devant le haussariat pour défendre "la tradition" armées de slogans comme "zéro maman c'est déprimant" ou "un homme, une femme et un enfant".
 
Parmi les manifestants, Jean Lèques le maire de Nouméa qui voulait ainsi exprimer ses "convictions religieuses".
 

Le reportage de Charlotte Mestre et de Claude Lindor de NC 1ère.

Cette manifestation contre le mariage pour tous a été suivie de près par les associations et les militants de la cause homosexuelle en Nouvelle-Calédonie. 
 
Les responsables de l'association "Homosphère" ont déclaré être rassurés par la faible mobilisation calédonienne mais ont aussi tenu à réagir en exposant leur point de vue:
"Refuser aux couples de même sexe, la possibilité de se marier et d'avoir droit au même bonheur que les couples hétérosexuels est une atteinte à l'un des principes fondamentaux de la République...Accorder de nouveaux droits,ce n’est pas instaurer le chaos en mettant à mal la famille,c’est au contraire permettre à la République de tenir compte des nouveaux équilibres sociaux et de s’adapter à l’évolution des mœurs à l'instar de quatorze Etats qui ont déjà adopté le mariage pour tous.C'est pourquoi, nous membres de l'association Homo-Sphère, citoyens attachés aux valeurs républicaines, nous pensons que chacun a le droit de s’unir avec la personne qu’il aime, de protéger son conjoint et de fonder une famille".
 
Deux conceptions en totale opposition qui monopolisent les médias, on en oublierait presque le chômage, l'armée française au Mali et bien d'autres sujets préoccupants...
 
Selon les sondages, les Français sont majoritairement favorables au mariage pour tous, mais pas à l'adoption par les couples homosexuels.