nouvelle calédonie
info locale

Partis indépendantistes: cap vers une démarche unitaire

politique
drapeau kanaky
©DR
A 3 semaines du congrès du FLNKS,les partis indépendantistes affinent leur stratégie en vue des échéances de 2014. Samedi le RDO tenait son 18ème congrès,tandis que le Palika et le Parti Travailliste étaient réunis en bureau politique.Objectif: adopter une démarche unitaire malgré les divergences.
Démarche unitaire oui! Mais avec qui ? Là est toute la question.
A l’issue de son congrès, l’Union Calédonienne avait donné sa vision le mois dernier : un bloc nationaliste capable de remporter la majorité au Congrès et donc de rassembler au-delà des frontières indépendantistes.
Une conception que le Palika est loin de partager. Le parti de Paul Néaoutyne l’a réaffirmé ce week-end : il ne pourra valider le principe de listes uniques pour les Municipales et surtout les Provinciales de 2014, à la seule condition que celles-ci restent dans le stricte cadre du FLNKS. Autrement dit, sans alliance avec des partis opposés à l'indépendance. Le Front est pour le Palika la garantie que le projet politique commun ainsi défendu devant les électeurs soit conforme à l’esprit et à la lettre de l’Accord de Nouméa.
D'ailleurs,le récent sondage qui place Paul Néaoutyne en tête des personnalités politiques à qui les Calédoniens accordent leur confiance, incite plus que jamais le Palika à rester ferme face ses partenaires. Sans concession aussi il le sera sur une éventuelles stratégie de convergence avec le Parti Travailliste, en tout cas pas tant que celui-ci ne reconnaîtra pas l’Accord de Nouméa. Deux points qui risquent donc de diviser les deux poids lourds du FLNKS lors du Congrès de Païta, le 23 mars prochain. Un congrès qui ne prendra vraisemblablement pas de résolution définitive, le Palika expliquant attendre son propre congrès en fin d’année pour arrêter sa stratégie. 

Angélique SOUCHE
Publicité