L'affaire Ollivaud débattue au Gouvernement

justice
Jean-yves Ollivaud
Suite à sa condamnation en cour d'appel, la révocation de Jean-Yves Ollivaud de ses fonctions de directeur général de l'OPT fait l'unanimité au gouvernement.Mais, devant l'énormité des indemnités prévues dans son contrat, plusieurs partis politiques souhaitent étudier les conditions de son départ.
Jean-Yves Ollivaud a donc été condamné en novembre dernier par la cour d'appel pour faux et détournements de fonds (voir l'article d'Angela Palmieri). Cette semaine, le gouvernement a émis un projet d'arrêté pour mettre une fin définitive à son contrat. Bien que favorables à cette idée, 3 mouvements politiques ,Calédonie ensemble, le parti travailliste et l'UC , ont souhaité reporter le vote pour mettre au clair les conditions du licenciement de l'ancien directeur général de l'OPT. En effet, selon ces partis,une indemnité de près de 100 millions de francs cfp serait prévue , par contrat,en cas de renvoi. En attendant, Jean-Yves Ollivaud continue de percevoir le salaire et les avantages de sa fonction (voiture de fonction, essence...)
Par ailleurs, l'affaire Jean-Yves Ollivaud ne semble pas complètement réglée car le parquet a débuté une enquête préliminaire au sujet d'une plainte déposée en octobre 2011 par l'ancien trésorier payeur de la Nouvelle-Calédonie.



Reportage de Sylvain Duchampt et Michel Bouilliez