Aimée Banukone: portrait d'une étudiante Kanak à Toulouse

éducation
portrait étudiante
©NC 1ère
La ville rose est une destination privilégiée pour les étudiants originaires de Nouvelle-Calédonie, ils sont plus d'une centaine à avoir choisi de s'y installer. Parmi eux, Aimée Banukone, 25 ans, très impliquée dans le milieu associatif.
L'émancipation passe par la formation, c'est la conviction d'Aimée Bakunone, étudiante à Toulouse qui projette de rentrer travailler en Nouvelle-Calédonie à la fin de ses études.


Son portrait réalisée par Stéphanie Depierre et Mourad Bourétima d'outremer 1ère.