publicité

Lutte contre la vie chère: un enjeu électoral

Les élus du congrès vont examiner ce vendredi deux projets de loi du pays sur la régulation de la concurrence: l'un a été déposé par Calédonie Ensemble et l'autre par le Rassemblement-UMP. L'intersyndicale " vie chère " dénonce la surenchère politique.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Angela Palmieri avec Radio NC 1ère
  • Publié le , mis à jour le
Impossible pour le moment de dégager un consensus pour mettre en place une législation antitrust, l'un des éléments incontournables pour bâtir une politique de la lutte contre la vie chère.
Ce vendredi, au congrès de Nouvelle-Calédonie, deux projets de loi sur le thème de la concurrence seront soumis au vote : le Rassemblement-UMP a déposé un texte, Calédonie Ensemble aussi...

Encore une fois, on peut s'attendre à une ambiance houleuse dans l'hémicycle du boulevard Vauban à Nouméa en particulier au sein du camp "loyaliste", la lutte contre la vie chère étant devenue un enjeu électoral.

L'intersyndicale " vie chère", qui a durcit le ton depuis mardi en confirmant une grève générale plutôt qu'une marche le 15 mai prochain, regrette fortement ces comportements politiciens et lance un appel à la raison aux responsables politiques calédoniens.

Selon les syndicats, la lutte contre la vie chère ne devrait pas opposer mais rassembler les élus comme le précise Jean-Pierre Kabar, porte-parole de l'intersyndicale.


Jean-Pierre Kabar, porte -parole de l'intersyndicale " vie chère "


 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play