publicité

L'auteur de la fusillade du centre-ville a été mis en examen en fin d'après-midi

 Plusieurs chefs d'inculpation ont été requis comme la violence volontaire avec arme mais la procureure de la République demande aussi que soient retenues deux autres circonstances aggravantes: la préméditation et le caractère raciale de l'agression.

© NC 1ère
© NC 1ère
  • Par Angela Palmieri
  • Publié le , mis à jour le
Après 48 heures de garde à vue, Franck Majele a été entendu au tribunal de Nouméa,  présenté au juge d'instruction vers 13H30 , sa mise en examen  a été officialisée en fin d'après-midi.

Ce jeune homme, tout juste âgé de 20 ans, avait jusque là un casier judiciaire vierge, mardi dernier à 10 H 50 il a blessé trois personnes en tirant des coups de feu dans le centre-ville de Nouméa. Un acte qui a été reconnu comme étant prémédité, puisque Franck Majele avait volé un fusil chez un particulier dans le but de commettre cet acte surréaliste.


© NC 1ère
© NC 1ère

La procureure de la République, Claire Lanet  a rendu public cet après-midi les détails de l'audition du prévenu comme la volonté de Franck Majele de trouver un moyen de se retrouver au Camp-Est pour avoir une vie plus facile mais aussi le caractère raciale de l'agression.
Franck Majele a en effet expliqué qu'il a choisi de tirer sur des blancs afin de multiplier ses chances d'être condamné par la justice ....

Dans les semaines à venir, les expertises psychiatriques permettront sûrement de mieux cerner la  personnalité très trouble de l'auteur de cette fusillade dont le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd...

Le reportage de Sylvie Hmeun et de Cédric Michaut de NC 1ère.


L'affaire du tireur du centre ville
DMCloud:63931


Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play