nouvelle calédonie
info locale

Dengue et chikungunya: diminution du nombre de cas avec le début de la saison fraîche

santé
Moustique vecteur de la dengue et du chikungunya
Moustique vecteur de la dengue et du chikungunya
Avec l'arrivée des premières fraîcheurs, le nombre de moustiques est en nette diminution. Mais les autorités sanitaires demandent à la population de rester  très vigilante car l'Aedes résiste à tout désormais, même au " froid" calédonien.
Plus un seul cas de chikungunya depuis plusieurs jours!
En plus du climat en ce début d'hiver austral moins favorable à la propagation des moustiques, les opérations de démoustication avec les épandages et de destruction des gîtes larvaires, comme dans le quartier de Montravel à Nouméa, ont permis de vaincre provisoirement l'épidémie.


destruction gîtes larbaires
Destruction d'un gîte larvaire à l'intérieur d'un pneu usagé ©NC 1ère

Mais les autorités sanitaires appréhendent le retour de la chaleur, en 2012 l' Aedes Egypti avait prouvé qu'il savait désormais traverser la saison fraîche sans aucun problème et revenir en force au début de l'été.

Plus que jamais la prudence doit rester de mise et les mêmes consignes sont une nouvelle fois rappelées: détruire tous les potentiels gîtes larvaires autour de son habitation et continuer de se protéger avec des répulsifs comme l'explique ce spot réalisé par la DASS de Nouvelle-Calédonie.

Si le chikungunya  a provisoirement disparu, la dengue est encore présente malgré une nette diminution des cas depuis le mois de mars, 40 personnes contaminées par le virus sont encore recensées chaque jour ! En tout, plus de 10 000 cas dont trois mortels, ont été comptabilisés depuis le début de l'épidémie en avril 2012.
Publicité