Procès du meurtre du Camp-Est: Jozip Tamai renonce à faire appel " je mérite ces 30 ans de prison !"

justice
cour d'assises de Nouméa
©NC 1ère
Rebondissement dans les suites de l'affaire du meurtre d'Olivier Kakahau qui avait été sauvagement tué par ses co-détenus dans une cellule de la prison calédonienne. L' un des meurtriers, condamné à 30 ans de prison par la cour d'assises de Nouméa, a finalement décidé de ne plus faire appel.
L’affaire avait été jugée la semaine dernière : trois détenus du camp-est ont été condamnés à 30 ans de prison par la cour d’assises de Nouméa pour avoir tué leur co-détenu Olivier Kakahau.
Une sanction jugée trop sévère par les avocats de la défense qui avait immédiatement fait appel. Ils reprochaient aux jurés de ne pas avoir tenu compte des conditions de détentions des accusés dans leur décision.
 
Coup de théâtre ce mercredi, l’un des trois  détenus, Jozip Tamai, a décidé de se désister de son appel. Dans un courrier reçu par le Parquet Général, l’homme dit avoir mérité une peine aussi lourde pour les faits qui lui sont reprochés et désavouer ainsi ses avocats.
Sa peine de 30 ans est donc définitive.
 
Les deux autres meurtriers, Preston Némouaré et Stéphane Cagnewa, maintiennent pour l’instant leur appel.
Si les choses restent en l’état, eux seuls seraient rejugés, Jozip Tamai pouvant en revanche être appelé à la barre comme témoin.