nouvelle calédonie
info locale

La sécurité de la SLN épinglée par l' Etat

sécurité
SLN sécurité incendie
Incendie à l' usine de la SLN à Nouméa, le mercredi 31 juillet 2013 ©NC 1ère
La SLN a été mise en demeure d'élaborer un plan d'action en cas de crise par le haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie. L'incident spectaculaire, mais heureusement sans gravité, de mercredi dernier a mis en évidence plusieurs dysfonctionnements des procédures de sécurité.
Mercredi dernier, un incident spectaculaire s'est produit à l'usine de Doniambo de la SLN situé au centre-ville de Nouméa. Lors d'une opération de maintenance d'un four, une coulée de scorie à 1600 degrés et en quantité anormalement importante s'est déversé en enflammant les abords immédiats des bassins de rétention. Personne n'a été blessé et grâce à l'intervention rapide des pompiers la situation a pu être maîtrisée en refroidissant la scorie brûlante.
 
Heureusement que l'incident s'est avéré sans gravité car il est certain qu' il y a eu plusieurs couacs dans la mise en oeuvre des procédures de sécurité. Cet incendie a permis de mettre en évidence des dysfonctionnements pouvant mettre en danger la population de Nouméa où est implantée l'usine métallurgique.
 
Tirer les enseignements de cet accident, c'est donc dans cet esprit que le Haut-commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie a organisé une série de réunions. Un retour d'expériences en vue d'établir une plan de prévention des risques. Cette initiative intervient après la mise en demeure de l'industriel qui doit absolument revoir sa copie en matière de sécurité. 
 
Avant la fin de l'année, la SLN devra notamment réactualiser toutes les études de danger sur ses infrastructures qui permettront de définir une politique de prévention des risques industriels. Il est aussi fermement rappelé à la SLN qu'en cas d'événement affectant ses infrastructures elle devra strictement respecter les procédures d'alertes.
 
L'Etat qui assure toujours la compétence de la sécurité civile, qui sera transféré à la Nouvelle-Calédonie le 1er janvier 2014, a donc décidé de remettre les pendules à l'heure....
 

Les précisions de Pierre-Marie Claudon, le directeur de cabinet du haut-commissaire de la République en Nouvelle-Calédonie.

DMCloud:93575



 
Publicité