Maré évite la panne d'électricité avec le retour du carburant

pétrole
LAURA3-090813
Le Laura 3 ©NC1ère
Les îles n'ont décidément pas de chance avec les livraisons d'hydrocarbures. Après la panne du Laura 3 mercredi soir, le gouvernement de la Nouvelle-Calédonie a dû, ce vendredi, affréter en urgence une barge pour ravitailler l'île de Maré.
Il faudra bien se pencher un jour sérieusement sur la desserte maritime des îles Loyauté. Pas seulement pour le transport de passagers mais aussi pour le frêt et la livraison des hydrocarbures. Il y a trois semaines, les îles - et notamment Lifou - n'avaient plus de gaz. Aujourd'hui, c'est Maré qui a failli redécouvrir la bougie et la marche à pieds longue distance.... 
Tout est parti d'une panne moteur du Laura 3, nouveau navire qui peinait déjà à obtenir son certificat de navigabilité, mercredi soir dernier. Une catastrophe pour l'île de Maré au bord de la rupture de la production électrique. L'électricité des îles, dans un pays baigné de soleil, est en effet produit... avec du gazole.
Pour éviter l'arrêt de la production électrique, inéluctable sous 48 heures, le gouvernement a donc affrété , avec la SHELL, une barge de ravitaillement en carburant, avec, à son bord,  6 cuves et deux camions, contenant au total de 130000 litres de gazole et 20000 litres d'essence sans plomb.
Si tout va bien, Mare devrait donc continuer à avoir de l'électricité, la barge étant attendu cette nuit. Quant au Laura 3, il a été réparé et devrait quitter Nouméa pour Maré en fin d'après-midi. 
Une nouvelle série d'incidents qui montrent, si besoin en était, la fragilité de l'approvisionnement global des îles Loyauté.