Disparition de Gérard Jodar: un homme de conviction

disparition
disparition gérard jodar
Gérard Jodar a perdu son combat contre la maladie, l' aventure calédonienne de l' ancien président de l' USTKE s' est achevée ce samedi. Homme de toutes les luttes, Gérard Jodar a été détesté ou respecté. Une chose est sûre, son nom restera intimement lié à l' histoire du syndicalisme calédonien.
C’est presque par hasard que Gérard Jodar est devenu calédonien. Né en 1952 à Givors, il grandit à Vénissieux (Rhône) et décide en 1971 d’acheter un billet " tour du monde" avec un copain de l’armée. Tous deux s’arrêtent à Nouméa et parcourent l’île en stop.

Gérard Jodard ne quittera plus jamais la Nouvelle-Calédonie.

Son aventure syndicale commence en 1978 quand il est élu délégué du personnel non syndiqué. Il en profite pour fonder son propre syndicat et pour déclencher sa première grève...

En 1981, il adhère à l’USTKE à l’initiative d’un de ses collègues, le leader indépendantiste Louis Kotra Uregei, qui adore ses discours enflammés. Il intègre le bureau exécutif en 1982 et devient permanent syndical en 1992. Ce qui lui permet d’organiser grève sur grève.

Devenu président de l’USTKE en 2000, il  continue de multiplier les conflits sociaux et les déclarations incendiaires au point de devenir la bête noire des autres syndicats, des indépendantistes modérés et bien sûr de la droite calédonienne.

Mais même ses pires ennemis reconnaissent que Gérard Jodar a toujours eu des tripes...

Le 28 mai 2009 suite au débordements liés à la grève au sein de la compagnie aérienne domestique Aircal, Gérard Jodar est incarcéré pendant près d' un an dans la tristement célèbre prison de Nouvelle--Calédonie: le Camp Est ....

Après plusieurs mois de conflit avec Louis Kotra Uregei, l'année 2010 marque la rupture définitive avec l' USTKE,  Gérard Jodar est remplacé à la présidence du syndicat par Marie-Pierre Goyetche. Il fonde alors un nouveau syndicat: la CNTP ( Confédération nationale des travailleurs du Pacifique).

Son dernier combat a été celui qu' il a mené contre la maladie, Gérard Jodar n' a pas vaincu, il est décédé ce samedi à Nouméa à l' âge de 61 ans.

Voir son portrait en images et les réactions suite à sa disparition dans le journal télévisé de ce samedi 14 septembre 2013.








 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live