Les recherches calédoniennes sur l'Amborella publiées dans la revue américaine "Science"

sciences
découverte amborella
©NC 1ère
Les résultats des travaux d'une équipe de chercheurs calédoniens sur l'Amborella, une plante préhistorique endémique de la Nouvelle-Calédonie , sont publiés dans la célèbre revue américaine" Science". Le décryptage de l'ADN de l'Amborella pourrait avoir d'importantes répercussions économiques.
L'amborella trichopoda est une espèce de plante endémique des forêts humides de Nouvelle-Calédonie. Cette espèce appartient à la lignée la plus primitive des plantes à fleurs actuelles. Elle existe depuis environ 135 millions d'années et a survécu à deux ères glaciaires.
 
Les travaux réalisés par une équipe de scientifiques calédoniens (Institut de Recherche et Développement, Institut Agronomique Calédonien et Université de la Nouvelle-Calédonie) en collaboration avec un centre de recherche américain ont permis de réaliser  le séquençage de l'ADN de la plus vieille plante à fleurs du monde.

Les répercussions économiques de cette recherche pourraient être nombreuses car la compréhension des gènes et des molécules de l'Amborella servira à mieux maîtriser le fonctionnement d'autres plantes, nourricières cette fois, comme le blé, le riz ou encore l'orge.
 
Cette découverte sur l'Amborella a d'ailleurs le privilège d'être publiée dans le dernier numéro de la très réputée revue scientifique américaine "Science" largement consacré aux plus grandes découvertes de l'année 2013!
 

Le reportage de Gwen Quémener et de Philippe Huneau de NC 1ère