Basketball Nouvelle-Calédonie : Soana Lucet s’offre l'Allemagne comme cadeau de Noël

basket-ball
Soana Lucet part en Allemagne
©UFAB49
En manque de temps de jeu, la basketteuse originaire de Nouvelle-Calédonie  a choisi de quitter l'équipe d'Angers en première division métropolitaine. Au mois de janvier, elle s'envolera pour l'Allemagne et portera les couleurs de Fribourg. 
"Je quitte avec des regrets le club mais le peu de temps de jeu lié à une perte de confiance sont deux paramètres que je dois prendre en compte pour me relancer sur un autre championnat." Ce sont les mots, repris par Ouest-France, de Soana Lucet après son dernier match avec l’Union Féminine Angers Basket 49. L’ancienne patronne du 6ème kilomètre a vécu un retour difficile en métropole, après une première expérience à Arras gâchée par une blessure. Elle a disputé 13 matchs, mais en ne restant que 15 minutes sur le parquet en moyenne. Son apport statistique s’en est ressenti : 3,8 points à moins de 32% de réussite aux tirs, et 3,5 rebonds.
Plutôt que de se morfondre dans une situation qui ne lui plaît guère, la calédonienne a choisi de découvrir un nouveau championnat. Elle abandonne Angers, 9e de la Ligue Féminine de Basket, et rejoins l’Eisvögel USC Freiburg, 9ème de la Damen Basketball Bundesliga, la première division allemande. Bilan de son club à la mi-saison : 4 victoires pour 7 défaites. Le 12ème et dernier du championnat, DJK Brose Bamberg, affiche lui 2 succès pour 9 revers. Ce sera le premier adversaire de l’année 2014, le 11 janvier prochain, pour Soana Lucet et ses nouvelles coéquipières.
A Fribourg, ville située au sud-ouest de l’Allemagne à 54 kilomètres de Colmar en Alsace, elle va retrouver un effectif très U.S. L’arrière Brooque Williams, qui tourne à près de 20 points et 9 rebonds par match, est la meilleure scoreuse. On trouve sous le panier Mariesa Greene (15.7pts et 11 rbds) et l’ailière forte Ashley Daniels (10pts 6rbds). Les deux autres joueuses du cinq majeur, la meneuse Juliane Hodapp et la petite ailière Ilka Hoffman, toutes deux natives du pays, sont en revanche beaucoup moins productives offensivement. C’est peut-être sur ses postes que la polyvalente Cagou pourra se faire une place. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live