nouvelle calédonie
info locale

Un coup de pouce pour l'emploi

politique
Congrès de Nouvelle-Calédonie
©NC1ère
Lundi après-midi, la loi de pays autorisant le groupement d'employeurs a été voté au Congrès de la Nouvelle-Calédonie. Une initiative visant à encourager l'emploi au sein des petites et moyennes entreprises du pays. 
Le texte sur le groupement d’employeurs a eu plus de chance que celui sur la TGA, rejeté au Congrès vendredi dernier.
 
Examiné au Congrès lundi après-midi, le texte sur le groupement d’employeurs a été accepté par 31 voix pour 12 abstentions. Il est donc désormais autorisé par loi de pays. 
 
De manière générale, beaucoup d’entreprises - souvent des petites et moyennes entreprises (PME)-, renoncent à recruter, car elles n’ont ni les moyens, ni les capacités d’employer du personnel, qui serait embauché en permanence et/ou à temps plein. Ces entreprises ont en effet souvent des besoins plus ponctuels. 
 
Une solution pour ces entreprises est de passer par un groupement d’employeurs. Celui-ci leur permet de se regrouper pour employer de la main-d’œuvre. Les entreprises adhèrent alors à un "groupement" et les salariés du groupement d’employeurs effectuent des périodes de travail successives, auprès de chacune des entreprises adhérentes au groupement. 
 
Au micro de NC1ère, Georges Mandoué, en charge du travail et de l’emploi au gouvernement, voit dans cette initiative un moyen de "faciliter l’embauche" dans un climat économique un peu morose (les propos ont été recueillis par Marguerite Poigoune). 

Regroupement d'employeurs


Le groupement d’employeurs, qui peut être constitué sous forme associative ou sous forme de coopérative, n’est pas une agence de travail temporaire. Si certains confondent ces deux types de structures, celles-ci fonctionnent de manière totalement différente. 

Le groupement d’employeurs n'est pas autorisé à faire des opérations à but lucratif, c'est à dire qu'il n’exerce pas d’activité commerciale. Il met uniquement ses salariés à la disposition de ses adhérents. Il n’est d'ailleurs en aucun cas autorisé à proposer les services de ses salariés à des entreprises extérieures, qui ne seraient pas membres du groupement. Le groupement est l’employeur des salariés, qui sont liés au groupement par un contrat de travail. 
 
L’agence de travail temporaire est au contraire une entreprise privée qui met en lien des employeurs avec des personnes à la recherche d’un emploi et exerce une activité qui ressemble à celle de « courtier » de l’emploi. 
 
Publicité