Un tout nouveau pacte social pour Air Calédonie

transport aérien
Un atterrissage
Après plus d'un an de négociations et une décennie de conflits sociaux, la compagnie aérienne régionale de Nouvelle-Calédonie, Air Calédonie, vient de signer un pacte social.
Quinze mois de négociations auront été nécessaires à Air Calédonie pour aboutir à un pacte social. La direction et les syndicats représentant le personnel ont signé le pacte mercredi, mettant ainsi un terme à une décennie de conflits sociaux et une réorganisation complète des statuts. 

Le pacte se décompose en plusieurs grands chapitres. Une nouvelle grille salariale sera établie, répertoriant chaque emploi. Des règles et des objectifs clairs vont être établis par la direction. Il est prévu de réduire l'ancienneté. Quant à la revalorisation des salaires et l'embauche, elles seront gelées. 

Aucun pacte social n'ayant été signé depuis 19 ans, il s'agit ici d'une grande avancée pour la compagnie aérienne. Pour Jérôme Cochard, président du syndicat du personnel d'Air Calédonie, le personnel doit s'attendre à des modifications de ses habitudes de travail. Le syndicaliste s'est par ailleurs montré satisfait des chantiers prévus, tels que l'achat d'un nouvel avion, la création d'un siège social et la création d'une plateforme technique internationale.

Du côté des pilotes, un effort a été fourni pour soutenir cette réorganisation d'Air Calédonie. Ces derniers ont du accepter une baisse de 7% de leur salaire et un planning renforcé, c'est-à-dire plus d'heures de vol.

Une année 2014 sous le signe du défi pour Air Calédonie : mettre en place ce consensus entre les besoins de l'entreprise et les employés.

Judith Rostain et Christian Favennec étaient présents lors de la signature, leur reportage pour NC 1ère :