Comment les députés calédoniens ont-ils dépensé leur réserve parlementaire ?

politique
Assemblée nationale
©HACHEDÉ / AFP
Pour la première fois, l'Assemblée nationale a publié les dépenses détaillées des réserves parlementaires des députés. Les deux députés de Calédonie Ensemble en Nouvelle-Calédonie ont dépensé ensemble un peu plus de 29 millions de francs CFP. 
Pour la première fois, l’Assemblée nationale publie sur son site Internet les détails de l'utilisation de la réserve parlementaire en 2013, pour chaque député. 
 
La réserve parlementaire est une enveloppe de subventions distribuées par chaque député aux collectivités locales et associations de son choix. Rappelons ici qu’un député ne peut financer un projet qu’à hauteur de 50% maximum de leurs montants totaux. 

Plus de transparence 
Jusqu’à présent, l’Assemblée nationale avait toujours été critiqué pour son opacité concernant l’allocation de ces subventions. D’ordinaire, les sommes perçues par les députés pour les associations ou les projets municipaux étaient laissées à leur entière discrétion.

En septembre 2012, le président de l’Assemblée, Claude Bartolone, s’était engagé à apporter plus de transparence. Ce rapport, qui passe au crible les comptes de dépenses des 577 députés, est donc une nouveauté. 

La même somme pour tous les députés
La réforme de 2012 est venue apporter un autre plus en terme de transparence, en instaurant une égalité de principe entre élus de la majorité et de l’opposition : chaque député reçoit quelque à présent 130.000 euros. Auparavant, les enveloppes étaient réparties très inégalement. 

Si en théorie, les enveloppes reçues sont égales, c'est cependant moins le cas dans la pratique. Le montant mentionné ci-dessus permet en effet de calculer l'enveloppe globale, qui est d'environ 90 millions d'euros. Mais la répartition finale entre les députés relève de la responsabilité de chaque groupe politique et certains députés peuvent donc se voir octroyer des sommes supérieures à 130.000 euros. 

Pour avoir le détail des dépenses de ses députés, il suffit de se rendre sur le site de l’Assemblée nationale

Qui a dépensé le plus en Outre-Mer ?
Du côté des députés d’Outre-Mer, c'est à Saint-Pierre et Miquelon que la plus grosse enveloppe a été perçue en 2013. La députée du parti Radical, républicain, démocrate et progressiste (RRDP), Annick Girardin, a ainsi bénéficié de 170 000 euros. 

Comment les députés calédoniens ont-il dépensé leur réserve ?
La Nouvelle-Calédonie compte seulement deux députés à l’Assemblée nationale : Sonia Lagarde et Philippe Gomes de Calédonie Ensemble.
 
C’est Philippe Gomes qui reçoit la plus grosse enveloppe avec 129.890 euros, soit environ 15.500.000 francs CFP. 
 
Tableau du détail des dépenses de Philippe Gomes :
Dépenses réserve parlementaire Gomes
©www2.assemblee-nationale.fr

Pour retrouver les détails sur le site de l'Assemblée nationale, cliquez ICI

Le député de la seconde circonscription, a choisi de soutenir un certains nombre d’initiatives agricoles et culturelles de Brousse. Des aides au fonctionnement de l’ordre d’1 million 600 mille francs CFP pour les comités de foires de Koumac, de Bourail, pour le Comité des fêtes de Ouégoa, l’Association Marguerite qui organise le spectacle son et lumière du fort Teremba, ou encore le festival de cinéma de La Foa. Philippe Gomès concède sa plus grosse enveloppe, soit 6 millions de francs CFP, à Océane FM.

Tableau des détails des dépenses de Sonia Lagarde :
Dépenses réserve parlementaire Lagarde
©www2.assemblee-nationale.fr
Pour retrouver les détails sur le site de l'Assemblée nationale, cliquez ICI

Une dominante "Culture et solidarité" se dégage clairement des subventions accordées par Sonia Lagarde. La députée de la première circonscription a souhaité soutenir prioritairement la Maison de la Calédonie à Paris, en lui accordant un peu plus de 3 millions de francs CFP, destinés à financer l’accompagnement des malades et des jeunes Calédoniens en métropole. Sonia Lagarde, rapporteur entre autre l’an passé de la mission "Médias, livre et industries culturelles", a subventionné à hauteur de 3 millions l’organisation du 20ème anniversaire de l’association Lire en Calédonie. La députée UDI a également financé la création d’un terrain de sport pour les jeunes filles de l’Institut Jeanne D’Albret. L’association pour aveugles et mal-voyants, Valentin Hauy, Homo-sphère ainsi que Ensemble pour la Planète, ont bénéficié dans une moindre mesure de cette réserve parlementaire.

La réserve parlementaire remise en question ? 
Dans un rapport publié lundi, le groupe d'États contre la corruption (Greco) émet des critiques concernant les "risques" liés à la réserve parlementaire. Le rapport parle question notamment de "clientélisme" ou d'"achats de voix". D’après Le Figaro, à l'approche des élections municipales, la tendance au clientèlisme serait plus visible chez les députés-maires que compte l'Assemblée, qui sont au nombre de 236. Le quotidien relève notamment que plusieurs d'entre eux versent l'intégralité de leur réserve à leur commune.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live