Les finances publiques de Nouvelle-Calédonie "se tendent"

politique
finances publiques NC
©NC 1ère
Selon une récente étude de l'ISEE, la situation des comptes des administrations publiques de Nouvelle-Calédonie s'est fragilisée en 2009 et 2010.
Le scénario calédonien n'a rien de complexe, les recettes progressent deux fois moins vite que les recettes !
Les recettes déjà trop fortement liées aux cours du nickel et au montant de la dotation financière de la France reposent sur une fiscalité imprécise voire obsolète.
 
Ce rapport de l'Institut des Statistiques et des Etudes Economiques relativise néanmoins cette "morosité" car les comptes 2009/2010 sont encore parvenus à se hisser au dessus de la barre excédentaire.
 
Les élus calédoniens ont d'ailleurs continué de développer leur politique d'investissement (+ 23%) en finançant de très gros chantiers comme les infrastructures des derniers Jeux du Pacifique, l'aéroport de Tontouta, le Médipôle ou encore les locaux de l'Université de Nouvelle-Calédonie.
 
Mais les chiffres publiées par l'ISEE résonnent néanmoins comme un signal d'alarme qui démontre un réel manque d'anticipation dans l'utilisation des finances publiques et l'absolue nécessité de stabiliser la fiscalité calédonienne.
 

 

Les précisions de Sylvain Duchampt de NC 1ère.