Reprise de la collecte des ordures ménagères mais blocage de la Calédonienne des eaux

social
star pacifique grève
©NC 1ère
Après Star Pacifique, c’est la Calédonienne des Eaux, une autre entité du pôle environnement du groupe SUEZ, qui a été bloquée ce mardi. Les grévistes de Force Ouvrière contestent un point de la négociation annuelle sur les salaires. 

 

Pour lutter contre un fort absentéisme, jugé "hors du commun", la direction de Star Pacifique a trouvé l’an passé un accord avec l’ensemble des syndicats représentés dans l’entreprise, l’USTKE, syndicat majoritaire, la CSTNC, et la CSTC-Force Ouvrière. 

Tous ont signé la NAO, la Négociation Annuelle Obligatoire sur les salaires, qui instaurait de nouvelles conditions de rémunérations en tenant compte de l’absentéisme. 
 
Mais aujourd’hui, Force Ouvrière se rétracte, après avoir évincé le délégué syndical qui avait signé cette NAO...
 
Désormais c'est Henri Juni qui porte la revendication, le syndicaliste est favorable à l’abattement sur l’intéressement décidé fin 2013 mais conteste vigoureusement l’abattement sur le 13e mois. Selon lui, il est inconcevable de remettre en question cet acquis social  au vu des risques auxquels sont exposés quotidiennement les salariés de Star Pacifique lors de la collecte des déchets.
  
Si le conflit s'enlise d’autres entreprises du groupe SUEZ pourraient être concernées par les actions des grévistes comme Tontouta Air Service, EEC, Endel, ou encore la SOCOMETRA. 

Après une journée d'immobilisation , les camions de Star Pacifique ont pu reprendre le ramassage des ordures ménagères de la ville de Nouméa ce mardi matin. Lundi soir, le piquet de grève avait été évacué après l'intervention des forces de l'ordre.

Ce mardi, les grévistes ont bloqué les accès des locaux de la Calédonienne des eaux appartenant aussi au pôle environnement du groupe Suez.