Témoignage :deux expositions de clichés de l'armée américaine sur la Nouvelle-Calédonie durant la Seconde Guerre Mondiale

histoire
exposition de photo
Le tout récent musée de la Seconde Guerre Mondiale et la maison Célières proposent deux expositions de photographies prises par l'armée américaine. Une façon intéressante de célébrer le 72e anniversaire de l'arrivée des américains en Nouvelle-Calédonie.

Le musée de la Seconde Guerre mondiale de Nouvelle-Calédonie présente l’exposition « Contre-champ, la guerre mise en scène 1942-1945 » du lundi 10 mars au samedi 12 avril, une exposition de photographies prises par les Américains en Nouvelle-Calédonie. Ce musée, ouvert depuis septembre 2013, est installé dans une demi-lune, située avenue Paul-Doumer, au centre-ville de Nouméa, construite en 1943 par l’armée américaine qui l’utilisait pour stocker son matériel

Les photographies ont été mis en scène, comme le titre de l'exposition l'annonce, de façon à confronter 5 lectures différentes.
Ces regards sont ceux d’une historienne, d’une artiste, d’un médecin, d’un ancien qui a connu cette époque et des jeunes. En effet derrière leur apparence anodine de vie quotidienne, ces photos délivrent un message, celui de l'armée américaine.

Caroline Antic-Martin et Gaël Detcheverry ont rencontré Blandine Petit-Quencez, chargée des musées à la Province sud qui explique ce parti-pris original de regards croisés.


A noter que l'on peut également visiter l’exposition permanente qui présente, sur deux niveaux, la Seconde Guerre mondiale telle qu’elle a été vécue par les Calédoniens.
Et pour ceux qui souhaiteraient approfondir leurs connaissances, 3 bornes sont à la disposition du public permettant de découvrir l’ensemble des photos, films et bandes sonores que possède le musée ainsi que des livres numérisés.

Dans le même temps  la maison Célières présente "Au temps des américains - Hugh Morton, Photographe de guerre" du 11 mars à la fin décembre 2014.
A l'origine de cette exposition, un passionné d'histoire calédonienne, Marcel Claude, qui a découvert par hasard sur internet des clichés de Hugh Morton, caméraman et photographe de la 161st Signal Corps Photographic Company. Le rôle de cette compagnie était de filmer les troupes US dans le Pacifique. Hugh Morton a donc immortalisé ainsi le quotidien des Calédoniens à Nouméa et en Brousse. 
Installé au Faubourg Blanchot, le photographe se lie d'amitié avec les habitants du quartier. Ces photos retracent l'impact de l'installation de l'armée américaine sur les foyers calédoniens. Le parcours de l'exposition, qui se suit sur un fond de fox trot, finit sur des photos prises sur le front rappelant le contexte dans lequel sont pris ces clichés : la guerre fait rage dans le Pacifique...

Dans le reportage qui suit Caroline Antic-Martin et Gael Detchverry collecte des témoignages de Calédoniens qui ont vécu cette période.