Vie chère: "l'éco pain" contesté par les boulangers de Nouvelle-Calédonie

économie
eco pain nc
©NC 1ère
"L'éco pain", cette grosse baguette de 500 g vendu à 120 francs cfp l'unité (1 euro) était l'un des symboles de la lutte contre la vie chère, mais les boulangers remettent en question son existence. Le gouvernement de Nouvelle-Calédonie a toutefois décidé de reconduire cette mesure.
Plusieurs " éco produits " avaient été mis en place sous le gouvernement Martin en 2007.
Sept ans plus tard, seul ' l'éco pain " est toujours d'actualité, vendu 120 Fcfp (1 euro), c'est une alternative à bas prix , entre la baguette traditionnelle et le pain d' un kilo, pour les consommateurs au budget limité.

En acceptant de produire"l’éco pain", les boulangers bénéficient en contrepartie d’un soutien financier de la part du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Pour chaque écopain vendu, 40 Fcfp sont rétrocédés aux artisans. Les fabricants de farine participent également au financement du produit, à raison de 5 F cfp par kilo de farine acheté.

Mais les boulangers ont décidé de remettre en question l'intérêt  des " éco pains" qui engendrent des coûts et des contraintes de fabrication supplémentaires, surtout que ce produit est loin de faire l'unanimité auprès des consommateurs...

Malgré ce vent de contestation, le gouvernement va maintenir ce dispositif destiné à participer à la lutte contre la vie chère.
Une subvention de 60 000 F cfp  par mois sera versée aux boulangers qui participent à cette opération.


Le reportage de Sheima Riahi et de Claude Lindor de NC 1ère.