Rebondissement dans l'affaire du meurtre de Nadia Athanase en Nouvelle-Calédonie: de nouvelles traces ADN!

justice
rebondissement Athanase
©NC 1ère
En 2004, Nadia Athanase, une jeune femme de 32 ans originaire de Martinique, avait été retrouvée morte à  Nouméa en Nouvelle-Calédonie. Grâce aux progrès scientifiques des analyses ADN, de nouveaux éléments vont peut-être enfin permettre de démasquer le ou les auteurs de ce crime.
10 ans après les faits, ce sont les avancées de la science qui viennent de relancer l’affaire du meurtre de Nadia Athanase.
Depuis l'assassinat en 2004 de cette jeune Martiniquaise installée en Nouvelle-Calédonie, les techniques d’analyses ont particulièrement progressé notamment en matière d’ADN. De nouvelles traces viennent d’être identifiées sur des éléments déterminants de l’enquête.

En mai 2004, lorsque le corps de la jeune femme de 32 ans est retrouvé dans le coffre de sa voiture dans le quartier de Ouémo à Nouméa, très vite, les soupçons se portent sur une seule et unique personne : l’ancien amant de la victime, Manuel Vilabril-Ferreira.
D’autres pistes existent mais aucune ne sera explorée par le juge de l’époque.
Le Portugais de 63 ans est  d'abord condamné en 2008 à 20 ans de réclusion par la cour d’assises de Nouméa.
Mais  quatre ans plus tard, c'est le coup de théâtre car le procès en appel à Paris change totalement la donne.
L’instruction menée à Nouméa est  sérieusement mise à mal et  le doute s’installe lors de cette audience parisienne faisant planer l’ombre de l’erreur judiciaire. Manuel Vilabril-Ferreira est finalement acquitté. 

Une information judiciaire est rouverte en 2012. Les enquêteurs de la  section de recherche de la gendarmerie de Nouméa décident alors de repartir totalement de zéro. Les scellés de la première enquête sont donc rapatriés de Paris afin d’effectuer de nouveaux prélèvements.
Les résultats, obtenus au cours de ces dernières semaines, relancent totalement un dossier que beaucoup croyaient définitivement clos!
A la justice maintenant de découvrir à  qui, une ou plusieurs personnes, appartiennent ces traces ADN...
Les Outre-mer en continu
Accéder au live