Pas de viande locale aux hormones selon la DAVAR

consommation
hormones viande locale
La DAVAR affirme que les contrôles de la viande locale sont fiables et conformes aux normes européennes ©NC 1ère
La Direction des Affaires Vétérinaires Alimentaires et Rurales dément formellement la présence d’hormones dans la viande locale.
La semaine dernière, Martine Cornaille, la présidente d’Ensemble pour la planète, tirait la sonnette d’alarme concernant la présence d’hormones dans la viande locale. « Les viandes de porc, de cerf et de bovin sont contaminées par des cocktails d’hormones et ce dans des proportions très préoccupantes» déclarait-elle.

Toujours selon l’association environnementale, en 2013, près de trois échantillons sur quatre étaient « non conformes au regard des stiblènes, des stéroïdes de synthèse et des lactones.» Des révélations s'appuyant sur les résultats d'analyses fournies par la Direction des Affaires Vétérinaires, Alimentaires et rurales de Nouvelle-Calédonie.

Mais ce mercredi, la DAVAR dément formellement. « La qualité de la viande locale est garantie », affirme-t-elle, ajoutant que depuis 12 ans, une infime partie des prélèvements effectués (0.3%) présente des résultats incertains. 

En revanche, il est encore difficile de déterminer ce qu’il en est de la viande importée en particulier celle de Nouvelle-Zélande et d’Australie. Sur ce point, la DAVAR devrait mettre en place, d’ci la fin de l’année, des contrôles sur la viande d'importation.

Le reportage d’Isabelle Braouet et de David Sigal de NC 1ère