Opérations à Saint-Louis: l'interview de Claire Lanet, procureure de la République

justice
suite saint louis lanet
Claire Lanet, procureure de la République ©NC 1ère
Plusieurs interpellations, des gardes à vue toujours en cours et une personne déjà au Camp-Est, en 48 heures deux importantes opérations ont été menées à l'intérieur de la tribu de Saint-Louis. Le point avec Claire Lanet, procureure de la République en Nouvelle-Calédonie.
Vers 6 heures, jeudi matin pas moins d’une soixantaine de gendarmes et de policiers sont intervenus dans la tribu de Saint-Louis.
Sur ordre du parquet, plusieurs personnes ont été interpellées et entendues en tant que témoins ou suspects.
Cette opération d’envergure intervient après plusieurs semaines d’investigations menées par la brigade de recherches de Nouméa.

Mercredi, une première opération avait déjà permis d'interpeller quatre personnes. Trois d’entre elles ont été placées en garde à vue,  l’une d'entre-elles est déjà incarcérée au camp Est dans l’attente de son procès.
Prés d’une trentaine de véhicules ont par ailleurs été contrôlés aux abords de la tribu.

Les investigations se poursuivent et d’autres interpellations devrait donc avoir lieu dans les prochains jours jusqu’à ce que tous les auteurs soient arrêtés. A l'heure où nous publions, l’axe routier est sécurisé.

Dans cette interview réalisée par Sheima Riahi et Nicolas Fasquel, la procureure de la République explique le but de ces opérations de police et de gendarmerie à la tribu de Saint-Louis.  Afin de ne pas pénaliser la suite des investigations et des interpellations, Claire Lanet n'évoque pas chaque dossier en détail, mais confirme néanmoins un lien direct avec bien sûr les troubles qui agitent Saint-Louis depuis le mois de mai, l'agression du motard samedi dernier ou encore le dossier des évadés du Camp-Est....

La procureure la République évoque aussi les résultats des procédures engagées après les incidents qui se sont déroulés sur le site de VALE NC à Goro.