Un gouvernement sans vice-présidence et secteur de la mine

gouvernement de nouvelle-calédonie
gouvernement nc suite portefeuilles
©NC 1ère
Il n'y a pas eu d'accord entre le Palika et l'Union Calédonienne, le gouvernement de Nouvelle-Calédonie fonctionnera sans vice-présidence et secteur de la mine, les autres portefeuilles ont été attribués ce jeudi sans surprise...
Il était difficile voire impossible d'envisager d'attendre plus longtemps pour organiser la répartition des portefeuilles entre les onze membres du gouvernement de Nouvelle-Calédonie. Comme l'avait clairement indiqué la présidente du gouvernement, Cynthia Ligeard, le vote a donc eu lieu ce jeudi matin avec sept voix pour, trois voix contre et une absente Déwé Gorodey actuellement en mission à l'extérieur du territoire.

Le Palika et l'Union Calédonienne qui revendique la vice-présidence et le secteur de la mine, n'ont pas réussi à trouver un compromis. Afin de "laisser du temps aux indépendantistes" a précisé Cynthia Ligeard, ce gouvernement fonctionnera pour le moment sans vice-présidence mais surtout sans secteur de la mine!

Les partis non indépendantistes refusent toujours de jouer les arbitres entre les deux composantes du FLNKS qui ont visiblement beaucoup de mal à dépasser les tensions issues de la campagne électorale des provinciales.

En ce jour anniversaire de la signature de l'Accord de Matignon et de la célèbre et symbolique poignée de mains entre Jacques Lafleur et Jean-Marie Tjibaou, la présidente du gouvernement aurait pourtant fortement souhaité qu'un esprit de consensus règne sur l'organisation du gouvernement de Nouvelle-Calédonie.

De toutes façons, face à l'urgence de mettre enfin en place une réelle stratégie nickel en Nouvelle-Calédonie, cette situation ne pourra pas perdurer...

Concernant l'attribution des secteurs, à l'exception donc bien sûr de la mine, il n'y a pas de surprise:

Cynthia Ligeard, présidente du gouvernement est aussi chargée de la fonction publique, de la sécurité publique et du transport aérien international.

Gilbert Tyuiénon est chargé du secteur des infrastructures publiques, du transport aérien domestique, du transport terrestre et maritime, de la sécurité routière, mais aussi du schéma d'aménagement et de développement de la Nouvelle-Calédonie (NC 2025).

Jean-Louis d'Anglebermes est chargé du secteur du travail, de l'emploi, du dialogue social et de la formation professionnelle.

Anthony Lecren est chargé de l'aménagement foncier et des affaires coutumières, mais aussi de l'environnement sous réserve des compétences des provinces.

Philippe Germain est chargé du secteur de l'économie, du droit commercial, des douanes, de la fiscalité, du commerce extérieur et de l'énergie mais aussi des questions relatives à la communication audiovisuelle.

Thierry Cornaille est chargé du budget, du logement et du développement numérique et a aussi été désigné comme porte-parole du gouvernement.

André-Jean Léopold est chargé de l'enseignement et des questions relatives à l'enseignement supérieur et à la recherche.

Valentine Eurisouké est chargée de la jeunesse et des sports.

Déwé Gorodey est chargée de la culture et de la condition féminine.

Bernard Deladrière est chargé du suivi des transferts de compétences, du médipôle de Koutio, de la francophonie, des relations avec les provinces et les communes et de la modernisation de l'administration.

Sonia Backès est chargée du secteur de la protection social, de la solidarité et du handicap, de l'agriculture, de l'élevage et de la pêche.