nouvelle calédonie
info locale

Affaire de prostitution avec une mineure: la relaxe pour les trois prévenus!

justice
affaire prostitution mineure
©NC 1ère
Trois hommes dont l'ancien consul de Grande-Bretagne en Nouvelle-Calédonie ont comparu ce vendredi devant le tribunal correctionnel de Nouméa, à huis clos, pour avoir eu "recours à la prostitution occasionnelle d'une mineure". Ils ont été relaxés 
Les faits se sont déroulés entre janvier 2010 et mai 2011 à l’hôtel Paradise Park Motel situé à la Vallée des Colons à Nouméa.
La jeune fille était alors âgée de 16 et 17 ans. C’est la mère d’une de ses amies qui l’a introduite auprès de ses propres clients, présentant la prostitution comme un moyen facile de se faire de l’argent. C’est d’ailleurs, la grande absente de cette audience qui n’a jamais été inquiétée par la justice. .

Deux des accusés étaient eux bien présents, plutôt âgés. L’un a reconnu les faits. Bien qu’il ait eu quelques doutes sur l’âge de la victime, il a indiqué  au tribunal qu’il ignorait que sa partenaire sexuelle était mineure. L’autre prévenu, un ancien consul général de Grande Bretagne a lui nié avoir eu des relations sexuelles avec la victime. Il a pourtant reconnu lui avoir offert de nombreux cadeaux dont certains relativement onéreux.

Le tribunal a jugé que la minorité de la jeune fille, n’était pas avérée en raison de sa maturité physique. Il a été également été établi qu’elle avait menti sur son âge. Les deux avocats des prévenus ont plaidé la bonne foi de leurs clients s’appuyant notamment sur la jurisprudence de l’affaire Zahia. Les trois accusés ont été relaxés.
 

Maitre Cécile Moresco, avocate de l'un des prévenus (interrogé par Karine Arroyo et Christian Favennec)

Maïtre Lisa Kibangui, avocate de la victime 



 

 

 
Publicité