nouvelle calédonie
info locale

Pas de jugement immédiat pour le second évadé du camp-est

justice
les évadés du camp est deuxième
© NC 1ère
Contrairement à ce que l'on aurait pu imaginer, le deuxième évadé du camp-est ( l'unique prison de Nouvelle-Calédonie) ne sera pas jugé en comparution immédiate. Il a réintégré sa cellule ce mercredi, au lendemain de son interpellation dans la tribu de Nakéty, à Canala.
Daniel Sochoucoué devra donc attendre un peu pour être jugé. Le 2ème évadé du Camp Est, interpellé mardi à Nakéty, devait passer en comparution immédiate ce mercredi matin. Mais, le tribunal correctionnel a finalement préféré renvoyer l’affaire au 14 août prochain, comme pour Jean Paul Komodji, l’autre évadé du 4 avril, interpellé à Saint Louis il y a 2 semaines.
Les deux hommes risquent une peine maximale de 10 ans de prison. Quand aux deux autres fugitifs, ils sont toujours activement recherchés.
Publicité