Les deux évadés du Camp Est condamnés à un et deux ans de prison

justice
jugement évadés camp est
©NC 1ère
Jean-Paul Kamodji et Daniel Sochoucoe, les deux évadés du Camp Est, ont été jugés ce jeudi par le tribunal correctionnel de Nouméa. 

Placés sous bonne escorte, les deux "évadés" sont restés impassibles tout au long de ce procès au tribunal correctionnel de Nouméa.

Accusés d’évasion en bande organisée, Jean-Paul Kamodji et Daniel Sochoucoe ont été interpellés en juillet dernier à deux semaines d'intervalle, après plusieurs mois de cavale. "Une simple envie de se balader" ont expliqué les deux détenus qui avaient décidé de quitter le Camp Est, le 4 avril dernier.

Dans son réquisitoire, le procureur général a insisté sur la gravité des faits en expliquant que cette évasion a été longuement préparée et organisée, surtout par les deux meneurs, Jean-Paul et Brice Kamodji, ce dernier étant toujours dans la nature, tout comme son comparse Anderson Katé...
Dix-huit mois de prison ferme pour Daniel Sochoucoe et trois ans pour Jean-Paul Kamodji ont été requis par le ministère public.

Mais, les avocats de la défense ont plaidé l'indulgence en dénonçant notamment les conditions de détention au centre pénitentaire de Nouvelle-Calédonie. Ils ont aussi fait part de leur étonnement sur le fait qu'aucune enquête n'a été ouverte concernant la clé "disparue" qui a permis aux quatre évadés de se faire la belle... 

La justice a finalement condamné les deux anciens évadés à un et deux ans d'emprisonnement. Ils ont ensuite regagné le Camp Est en attendant pour l'un d'entre-eux, Jean-Paul Kamodji, un nouveau passage devant le tribunal correctionnel, pour juger cette fois son active participation aux récents événements de Saint-Louis.

 

Le reportage de Sheima Riahi et de Judith Rostain de NC 1ère