Un tiers de la population active calédonienne est en longue maladie!

santé
chiffres longue maladie nc
©NC 1ère
43 000 Calédoniens sont pris en charge sous le régime de la longue maladie. Un chiffre inquiétant qui ressort du rapport d’activité du programme du contrôle médical du RUAMM pour l’année 2013 examiné mardi par les membres du gouvernement de Nouvelle-Calédonie.
Les demandes de prise en charge pour longue maladie ne cessent de progresser : + 18 % ces trois dernières années. Ceci conduit à une situation pour le moins préoccupante où le tiers de la population active relève du régime de la longue maladie. Préoccupante en terme de santé publique bien sûr, avec un trio de pathologies concernées bien connues : hypertension, diabètes et maladies cardiovasculaires, mais aussi sur un plan économique car les longues maladies représentent 45 % des dépenses du RUAMM soit quelques 50 milliards de francs cfp. 

Mais surtout, 43 000 Calédoniens en longue maladie, c’est un frein réel au développement économique!

Lutter contre les addictions, les mauvaises habitudes et notamment alimentaires, l'objectif n’est pas nouveau, les solutions pour l’atteindre restent à inventer, puisque ce sont bien les mentalités qu’il faut changer.
Parallèlement, le programme médical de contrôle du RUAMM s’est engagé pour cette année sur la voie de l’optimisation des dépenses. Les dépenses de chirurgie bariatrique, c'est-à-dire de pose d’anneau gastrique ou de sleeve pratiquées en cas d’obésité sévère, pourraient par exemple ne plus être remboursées à 100 % mais faire l’objet d’un forfait.

Des améliorations sont possibles aussi du côté des très coûteuses évacuations sanitaires. La CAFAT observe notamment que les diagnostics tardifs et le défaut de prévention entraînent des évasans qui pourraient être évitées. Le Médipôle de Koutio représente un espoir de ce côté-ci, dans la mesure où il devrait permettre une prise en charge plus efficiente des patients. 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live